Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

Machines : délais rallongés et prix en hausse

Machines : délais rallongés et prix en hausse

Christophe Moulin

Le Secimep prône les solutions palliatives face à la pénurie de composants électroniques et à l’envolée des cours des matières premières. -

Déclarations de force majeure, manque de disponibilité de matières premières, allongement des délais de livraison, problèmes de transports : plus d’un an après le début de la pandémie, l’économie tousse et avec elles les industriels qui s’inquiètent de ne pas pouvoir répondre à la reprise de l’activité qui s’annonce un peu partout dans le monde. Utilisateurs de métaux, de plastiques et de composants électroniques, les équipementiers sont parmi les plus touchés. Le Syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage et contrôle (Secimep), s’inquiète de ce phénomème en mettant en avant deux conséquences majeures pour les clients de ses adhérents. Tout d’abord un allongement des délais dans la mise à disposition des matériels, « avec un clair manque de visibilité pour l’avenir et un retour à la normale pas attendu avant plusieurs mois. » Selon un sondage effectué en interne, plus de 60% des adhérents du syndicat déclarent subir des retards de livraison de 4 à 10 semaines.

Des hausses imminentes

La deuxième conséquence tient à l’ augmentation des prix sur certaines pièces et sur les consommables, en répercussion des hausses de certaines matières premières, confirmée également dans ce sondage par plus de 80% des adhérents. Cette hausse aura lieu dès cette année. Afin de soutenir ses clients, à savoir les utilisateurs de lignes et machines d’emballage et de conditionnement et des équipements connexes  dans l’agroalimentaire, l’industrie des boissons, la pharmacie et la cosmétique, ou encore la logistique, le Secimep prône la mise en place de solutions palliatives comme la mise à disposition de forces techniques de terrain pour maintenir les solutions en place, ou la recherche de pièces et consommables compatibles. « L’objectif est bien sûr de minimiser les impacts sur les lignes de production les plus stratégiques. » indique l’organisme.  « La situation actuelle est grave et impacte l’ensemble de l’écosystème, fabricants, distributeurs, consommateurs. Tous les acteurs de la chaîne, avec le soutien des pouvoirs publics, doivent s’entraider pour tenter de minorer au maximum les conséquences de ces tensions sur notre économie », souligne pour sa part Christophe Moulin, président de l’organisme, également Pdg de Markem-Imaje.  

Le Secimep réunit plus d’une quarantaine d’entreprises commercialisant des équipements d’emballage et de conditionnement ainsi que des matériels de marquage-codage, de pesage et de contrôle représentant un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros et plus de 180 marques vendues sur le territoire français et à l’export.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Léko en ordre de marche

Profession

Léko en ordre de marche

Positionné dans les emballages ménagers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP), l’organisme agréé compte 180 adhérents pour 2 millions d’euros de chiffre[…]

Carbiolice primé par le ministère de la Transition écologique

Economie circulaire

Carbiolice primé par le ministère de la Transition écologique

Les comités des parties prenantes mis en place chez Citeo et Adelphe

Profession

Les comités des parties prenantes mis en place chez Citeo et Adelphe

Sappi  lance Fusion Nature Plus

Sappi lance Fusion Nature Plus

Plus d'articles