Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Lettre ouverte à Mao Peninou

Henri Saporta

Sujets relatifs :

,
Lettre ouverte à Mao Peninou

Il faut montrer patte blanche pour entrer dans la déchèterie de Romainvile.

Est-ce un délit de se rendre dans une déchèterie ? -

Mao Peninou, auprès d’Anne Hidalgo, vous êtes l'adjoint au Maire de Paris en charge de la propreté et du traitement des déchets d’une ville très sale et qui risque de le rester très longtemps. Au niveau national, la capitale tient la lanterne rouge en matière de tri des emballages ménagers, tandis que les trottoirs ressemblent souvent à une décharge sauvage. Les Parisiens ont pris de très mauvaises habitudes, tandis que la Mairie tente de les corriger avec, il est vrai, constance et pédagogie, mais aussi des moyens importants. Munie de gants appropriés et de pinces adéquates, Anne Hidalgo donne l’exemple le samedi 30 septembre pour un « grand nettoyage » civique. Quant aux jeux Olympiques d’été en 2024, ils ne manqueront pas de mettre le sujet au premier plan des préoccupations de la Ville lumière. Mais quand se rendre dans une déchèterie de l'agence métropolitaine des déchets ménagers (Syctom) relève du parcours du combattant, force est de constater que chacun doit balayer devant sa porte. A Romainville (Seine-Saint-Denis) comme ailleurs en France, le particulier est tenu de décliner son identité, produire un justificatif de domicile et prouver l’identité du propriétaire du véhicule. Ces formalités pesantes sont destinées à interdire l’accès de ce site, réservé aux particuliers, aux artisans et professionnels qui sont soumis à une fiscalité spécifique des déchets. Est-ce bien raisonnable ? Il est plus facile de circuler au sein de l’Union européenne de Schengen que de pénétrer dans ce haut lieu du déchet.

 

Contrainte arbitraire

A Romainville, le citoyen de bonne volonté, perdu dans une véritable friche urbaine à deux pas du périphérique, est ensuite invité à ne s’y rendre qu’une seule fois dans la journée avec son utilitaire de 1,90 mètre de haut mais deux fois avec une voiture pour un total de trente passages dans l’année. Cette contrainte arbitraire trouve ses limites quand les encombrants sont… encombrants : un vieux canapé et une bibliothèque abîmée remplissent très vite le véhicule de petites dimensions loué pour l’occasion. On ne choisit pas toujours le volume des déchets à jeter le jour du grand nettoyage ou du déménagement. Il faut bien sûr compter sur l’intransigeance de Cerbère pour appliquer scrupuleusement un règlement soigneusement édicté par un Kafka nourri de Courteline. Et quand les bennes réservées au tri par matériau sont pleines, les cartons d’emballage sont mélangés au bois, aux plastiques, aux papiers et autres métaux dans le tout-venant. Comment des particuliers peuvent-ils remplir de palettes industrielles une benne réservée au bois ? Mystère ! Mais de tri, il n’y en a point…

 

Guet-apens

Pour mettre enfin un peu d’ambiance dans un décor digne d’un film de guerre, des vigiles surveillent le déroulement des opérations, des caméras enregistrent les allées et venues, la menace de verbalisation plane et une barrière ferme la rue en sens unique au cas où… Le guet-apens n’est pas loin. Alors, Mao Peninou, est-ce un délit de se rendre dans une déchèterie ? 

 

Journaliste, Henri Saporta est directeur des rédactions d'Emballages Magazine, Plastiques et Caoutchoucs Magazine et France Graphique

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Barry-Wehmiller s’installe en Russie

Acquisitions

Barry-Wehmiller s’installe en Russie

Le constructeur de machines américain a démarré une filiale à Moscou. - Leader sur son marché, l’américain Barry-Wehmiller développe son emprise commerciale et technique sur les autres[…]

Coveris muscle sa division étiquettes

Acquisitions

Coveris muscle sa division étiquettes

Efi change de mains et de patron

Carnet

Efi change de mains et de patron

Menway rachète C2P

Acquisitions

Menway rachète C2P

Plus d'articles