Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Les sacs préparent leur mue

Les sacs préparent leur mue

Les opérateurs du marché anticipent la fin des sacs en plastique traditionnels à usage unique. -

Quand un petit commerçant informe actuellement son client qu’il donne l’un de ses derniers sacs en plastique, c’est souvent pour mieux annoncer que les sacs en papier seront à l’avenir payants afin de ne pas avoir à… augmenter les prix. Alors que le décret définitif pris en application de l’article 75 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte est en cours de finalisation après plusieurs versions, la date d’entrée en vigueur de la première phase de la limitation des sacs en plastique est connue : le 1er juillet 2016. Comme Emballages Magazine l’a rapporté à plusieurs reprises, le dispositif comprend deux volets. Le premier concerne les sacs de caisse : la distribution gratuite ou payante des sacs de moins de 50 microns à usage unique sera interdite sans critère de volume. Seuls seront autorisés les sacs en papier ou en tissu tels que le coton et les sacs en plastique dont l’épaisseur est supérieure à 50 microns. Le second concerne les sacs distribués aux points de vente autres que les caisses comme les sacs dits “fruits et légumes” : seuls les sacs en plastique aptes au compostage domestique et biosourcés seront autorisés. En substance, l’aptitude au compostage et à la biodégradation - deux phénomènes distincts - se définit par le degré de décomposition d’une substance et le temps nécessaire pour obtenir cette décomposition sans dommage pour l’environnement.

 

Alternatives

Alors que le compte à rebours est entamé, les alternatives fleurissent à grande vitesse même si la loi prévoit une phase d’écoulement des stocks. Une vaste recomposition de l’offre entre solutions réutilisables,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. - 2019 aura été une année exceptionnelle[…]

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Acquisitions

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Des encres renouvelables chez Flint

Economie circulaire

Des encres renouvelables chez Flint

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Economie circulaire

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Plus d'articles