Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les entreprises françaises achètent plus de robots

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Les entreprises françaises achètent plus de robots

Quelque 4658 machines ont été installées en France en 2018. -

La France serait-elle en train de combler son retard par rapport aux autres pays industrialisés en matière de robotisation ? Tout porte à le croire. Le Syndicat des machines et technologies de production (Symop) qui regroupe les producteurs de ce type d’équipements évalue à 4658 le nombre de robots industriels installés dans l’Hexagone en 2018, soit une hausse de 4,8% sur 2017. « Toutefois, ces résultats - représentatifs des développements du marché - doivent être complétés par des importations non appréciées ici et que nous estimons à plus de 1000 robots à usage industriel sur 2018 », explique le syndicat dans un communiqué. Au total, donc, le nombre de nouveaux robots dépasserait les 5000 unités. Dans son étude, le Symop n’a pris en compte que les investissements réalisés en France pour des clients établis sur le territoire national. Le nombre de nouveaux robots "français" pourrait donc être encore supérieur.

La demande de cobots multipliée par deux 

Par familles de produits, les robots polyarticulés représentent - et de loin - la première catégorie de matériels avec 3766 exemplaires, suivis des robots cartésiens (424 unités), des Scara (201), des robots collaboratifs (134) et de ceux à structure parallèle (133). Notons, au passage, que les robots collaboratifs - également appelés cobots - sont en croissance continue, les installations ayant pratiquement doublé en deux ans (voir tableau ci-dessous). Considérant les applications, le soudage-brasage et la manutention concentrent la majeure partie des investissements avec, respectivement, 25 % et 52 % des ventes. L’utilisation des robots en salle blanche et dans les opérations d’assemblage/montage se développe également même si ces applications ne représentent encore que 4 % des ventes.

L'alimentaire en baisse 

Côté secteurs utilisateurs, l’automobile demeure en tête avec 39% des ventes, consolidant une tendance à la hausse qui a démarré il y a trois ans. La demande a été très dynamique dans l’industrie du papier (+ 30%) mais a chuté, par contre dans l’industrie alimentaire (-11 %), dans la construction de machines et équipements (-10 %), ou la fabrication de produits en métal. La tendance pour 2019 est positive. 

Le Symop regroupe les constructeurs et distributeurs de technologies et équipements pour la production industrielle : outils numériques, machines et technologies de production, robotique, équipements, composants, outillages et instruments de contrôle/qualité. Ce secteur compte 37 289 salariés pour un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Naissance de Coopakoo

Naissance de Coopakoo

La société représente des fabricants d’emballages en carton ou en plastique en France. - Christophe Hyzard n’a pas tardé à rebondir. Remercié par CGL Pack, du groupe Faerch, à[…]

20/05/2019 | Carton platPlastiques
Fin de partie pour Virginal Paper

Défaillance

Fin de partie pour Virginal Paper

Un responsable e-commerce chez FM Logistic

Carnet

Un responsable e-commerce chez FM Logistic

Une ACV favorable aux fibres vierges

Profession

Une ACV favorable aux fibres vierges

Plus d'articles