Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les constructeurs italiens font du surplace

Tiziano Polito
Les constructeurs italiens font du surplace

Giuseppe Lesce, président de Ucima.

Avec un chiffre d’affaires de 6,1 milliards d’euros, l’année 2015 s’annonce en léger retrait par rapport à l’exercice précédent. -

Le bureau d’études du syndicat italien des constructeurs de machines d’emballages (Ucima) avait vu juste : 2015 n’a pas été une année faste en termes de ventes. Les constructeurs italiens ont réalisé un chiffre d’affaires de 6,1 milliards d’euros l’an dernier, en baisse de 1,9% sur 2014. Les "retournements" de conjoncture sur certains marchés clés au grand export, comme en Chine, en Russie et en Indonésie sont à l’origine de cette contre-performance. Dans ces trois pays, les ventes ont respectivement fondu de 25,5%, 40,7% et 62,9% sur les neuf premiers mois de l’année. Les exportations se maintiennent toutefois. Elles ne chutent "que" de 2,7% à 4,9 milliards d’euros preuve que les autres marchés ont globalement bien résisté. L’Union européenne, l’Asie et l’Amérique du Nord demeurent les plus grandes zones de chalandise des fabricants italiens. Les neufs premiers mois de l’année confirment que les trois principaux importateurs de machines italiennes sont, dans l’ordre, les États-Unis, la France et la Chine. Remarquons par ailleurs la croissance du marché intérieur, avec une hausse de la demande de 1,4% sur l’ensemble de la Péninsule. Un regain qu'Ucima semble attribuer aux incitations fiscales de la "Sabatini bis", une loi favorisant l’investissement productif et permettant aux entreprises d’amortir leurs équipements jusqu’à 140%. Le syndicat transalpin reste très prudent sur 2016. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Ineos Styrolution confirme son partenariat avec Recycling Technologies

Economie circulaire

Ineos Styrolution confirme son partenariat avec Recycling Technologies

La première unité pilote de recyclage chimique du polystyrène démarrera en 2022 à Swindon, au Royaume-Uni. - Le producteur de styrènes Ineos Styrolution confirme sa décision d’investir dans[…]

Le sort des substances préoccupantes dans le recyclage chimique en question

Economie circulaire

Le sort des substances préoccupantes dans le recyclage chimique en question

L’industrie papetière au taquet

Profession

L’industrie papetière au taquet

Optima protège ses machines des cyberattaques

Technologie

Optima protège ses machines des cyberattaques

Plus d'articles