Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Analyse

Les bioplastiques progressent plus lentement

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Les bioplastiques progressent plus lentement

Le PLA peut servir à fabriquer des barquettes.

European Bioplastics table sur une croissance de la production de 20% d’ici à 2022. -

La production de bioplastiques devrait progresser de 20% entre 2017 et 2022 et passer de 2,04 à 2,55 millions de tonnes, soit un taux de croissance annuelle moyen de 4% au cours de ces cinq prochaines années à l'échelle mondiale. Telle est la principale conclusion de l’étude réalisée par Nova-Institute pour European Bioplastics qui a été dévoilée lors de la douzième conférence de l’association qui rassemble les producteurs de bioplastiques, à Berlin (Allemagne), le 29 novembre dernier. Pour mémoire, une étude réalisée en 2015 faisait état d'un développement bien plus important, le marché des bioplastiques devant croître de 300% entre 2015 et 2019, ce qui, finalement, semble ne pas être le cas !

Économie circulaire

« La transition vers l’économie circulaire et à basse consommation de carbone, les politiques de soutien à la bioéconomie ainsi que le regain d’attention des consommateurs pour les produits et les emballages en phase avec le développement durable vont favoriser la croissance du marché », a indiqué François de Bie, président d’European Bioplastics, lors de cette conférence. L’acide polylactique (PLA) et les polyhydroxyalcanoates (PHAs) afficheront les taux de progression les plus importants parmi les biopolymères. Le premier, dont les propriétés barrière ont été améliorées, représente une alternative au polystyrène (PS), au polypropylène (PP) et à l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS) ; sa production devrait doubler d’ici à 2022. Les seconds, appartenant également à la famille des polyesters, devraient connaître une ascension encore plus fulgurante avec des capacités de production multipliées par trois sur la période. Bien qu’il n’existe encore que très peu d’applications de PHA sur le marché, Nova-Institute table sur la prochaine arrivée de grades qui pourront satisfaire de multiples besoins.

Propriétés fonctionnelles

Du côté des polymères non biodégradables, qui représentent actuellement 56% des capacités de production des bioplastiques – soit 1,2 million de tonnes – à l’instar du polyéthylène (PE) et du polyéthylène téréphtalate (PET) biosourcés ainsi que des polyamides (PA), la croissance sera également au rendez-vous, mais avec quelques nuances. En particulier, selon Nova-Institute, le PET biosourcé pourrait être concurrencé par le polyéthylène furanoate (PEF), dont l’arrivée, souvent annoncée, est maintenant prévue en 2020. Biosourcé à 100% (contrairement au PET) et, surtout, possédant des propriétés fonctionnelles (barrière, résistance, etc.) bien meilleures, ce bioplastique pourrait être apprécié par les conditionneurs de boissons.

Surfaces arables

L’industrie de l’emballage et du conditionnement demeure le principal marché des bioplastiques avec 60% des débouchés. L’Asie est en revanche la principale région productrice, avec 50% des capacités contre 20% pour l’Europe. Néanmoins, d’après European Bioplastics, ce ratio devrait augmenter, le Vieux Continent devant représenter 25% des capacités mondiales d’ici à 2022 en raison de la mise en place des politiques de soutien à l’économie circulaire. Enfin, pour répondre à certaines critiques à peine voilées sur l’utilisation des terres agricoles, l’étude fait le point sur les surfaces arables destinées à la production de ressources végétales ensuite transformées en plastiques. En l'occurrence, Nova-Institute indique que 0,82 million d'hectares, soit 0,02% de la surface agricole mondiale, estimée à 5 millions d’hectares, sont actuellement employés à ces fins. L'institut de souligner que, malgré la croissance du marché des bioplastiques, le ratio de 0,02%, ne devrait pas varier à l'avenir.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Carnet

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Nommé délégué interministériel, Jean-Pierre Floris devra notamment prévenir les risques de fermeture de site. - A la tête de Verallia jusqu’au 1er septembre dernier, et désormais[…]

11/12/2017 |
2018 se teint de pourpre

2018 se teint de pourpre

Siegwerk se développe en Amérique latine

Siegwerk se développe en Amérique latine

La Scodix E106 fait ses débuts en Europe

Exclusif

La Scodix E106 fait ses débuts en Europe

Plus d'articles