Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les bioplastiques Bio-on prennent pied au Tatarstan

Tiziano Polito
Les bioplastiques Bio-on prennent pied au Tatarstan

L'un des sites de production de Taif à Nizhnekamsk en République du Tatarstan.

Le groupe de chimie verte italien a vendu une licence au groupe pétrochimique Taif pour lui permettre de produire des PHA à partir de 2020. -

Basé à Bologne (Italie), Bio-on est une entreprise de chimie verte dont l’activité consiste à développer des procédés pour fabriquer des bioplastiques à partir de ressources renouvelables, par fermentation. La société est spécialisée dans les polyhydroxyalcanoates (PHAs), une famille de plastiques issus de déchets agricoles, notamment de la bagasse de canne à sucre et de la betterave. La société vient de remporter un contrat de 17,6 millions d’euros avec le groupe russe Taif visant à permettre à ce dernier de produire du PHA au Tatarstan, l’un des états de la Fédération de Russie, où il est implanté. Sur ce montant, 5,6 millions d’euros sont destinés à l’exploitation de la licence pour utiliser la technologie, le complément - soit 12 millions d’euros - servant à la conception et à la fourniture des équipements. Taif rajoutera 90 millions d’euros à l'enveloppe, son objectif étant de construire un site d’une capacité de 10 000 tonnes par an, qu’il sera possible de porter à 20 000 tonnes annuelles.

Remplacer les plastiques d'origine fossile

L’usine, dont le lieu d’implantation n’a pas été précisé, devrait entrer en fonctionnement en 2020. Parmi les principaux groupes russes actifs dans la pétrochimie, Taif veut utiliser les PHAs pour remplacer les plastiques d’origine fossile dans les domaines où ces matières sont traditionnellement utilisées ainsi que dans des secteurs à plus forte valeur ajoutée. La signature du contrat a eu lieu au Kremlin, à Moscou (Fédération de Russie), en présence du président de la Fédération russe Vladimir Putin et du président du Conseil des ministres italien Giuseppe Conte qui effectuait une visite officielle. Les PHAs sont crédités d’un fort potentiel pour des applications très diverses, y compris dans l’emballage et le conditionnement. Ils sont censés offrir les mêmes caractéristiques thermiques et mécaniques que les plastiques d’origine fossile tout en étant biodégradables et issus à 100% de ressources végétales alimentaires et non alimentaires. Une première usine utilisant les procédés Bio-on est déjà à l’œuvre en Italie, à Castel San Pietro près de Bologne. Inaugurée en juin, elle va produire quelque 1000 tonnes par an de micro-granules pour la cosmétique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Print in… progression

Agenda

Print in… progression

Le showroom des industries créatives a rassemblé 3612 professionnels. - Organisé par 656 Éditions, une société du groupe Infopro Digital qui édite notamment Emballages Magazine, France Graphique[…]

L’emballage plastique en croissance en Allemagne

Résultats

L’emballage plastique en croissance en Allemagne

Ondulé : Creil passe chez Rossmann

Ondulé : Creil passe chez Rossmann

Agilyx et AmSty associés dans le recyclage du polystyrène

Agilyx et AmSty associés dans le recyclage du polystyrène

Plus d'articles