Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Le vrac emballe les ventes

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Le vrac emballe les ventes

Le Salon du vrac se tenait à la Cité fertile, à Pantin (Seine-Saint-Denis).

Comme l’a montré la troisième édition du Salon du vrac, ce mode de distribution enregistre des taux de croissance vertigineux. -

Pilotée depuis 2016 par Célia Rennesson afin de promouvoir le vrac et assurer la formation des acteurs sur les bonnes pratiques, l’association Réseau vrac a choisi La Cité fertile de Pantin (Seine-Saint-Denis) pour organiser la troisième édition de son Salon du vrac, les 7 et 8 septembre 2020. Un événement à guichets fermés pour cause de pandémie, mais riche d’une centaine d’exposants et d’un programme de conférences pointu… Une visite rapide pourrait se résumer à un showroom de caisses-outres et autres Bag-in-Box tant ce conditionnement en 5 et 10 litres est présent sur le segment des liquides alimentaires et non alimentaires pour alimenter les machines de remplissage dans les magasins. Acteur historique du verre consigné incarné par Gérard Bellet, Jean Bouteille développe d'ailleurs une filière de recyclage des poches présentes à l’intérieur des caisses en carton ondulé. Curieux retournement pour cette entreprise qui dénonce l’aberration du recyclage du verre. L’emballage était aussi représenté par Uzaje : fondée par Emmanuel Auberger en 2019, cette entreprise construit une prestation industrielle de nettoyage d'emballages consignés en verre, en polyéthylène téréphtalate (PET) ou en métal. Affichant une capacité de plusieurs millions d’unités, l’usine de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) devrait être opérationnelle dans quelques mois. Le premier segment visé ? La restauration à emporter.

Croissance vertigineuse

Autant de signaux qui révèlent la très bonne santé de ce mode de distribution. Selon l’étude Le vrac, un marché en plein boom, réalisée par Nielsen pour l’association, le segment enregistre une croissance vertigineuse. Soit 41% entre 2018 et 2019 pour environ 1,2 milliard de chiffre d’affaires à rapporter aux 130 des produits de grande consommation (PGC). Le confinement a bien entraîné une pause au premier semestre 2020, mais il ne devrait pas bouleverser la tendance. Il faut dire que l’association dénombre actuellement quelque 400 points de vente.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Mayr-Melnhof Karton investit 100 millions

Economie circulaire

Mayr-Melnhof Karton investit 100 millions

L’autrichien compte offrir une alternative au plastique avec ses cartons recyclés. L’autrichien Mayr-Melnhof Karton investit 100 millions d’euros dans son usine de fabrication de carton située à[…]

Le label Solar Impulse pour les bacs Komebac

Economie circulaire

Le label Solar Impulse pour les bacs Komebac

Interpack et la Drupa annulés

Profession

Interpack et la Drupa annulés

Agir avec l’Ademe

Economie circulaire

Agir avec l’Ademe

Plus d'articles