Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le verre de Duralex s’aligne avec les nouvelles tendances de consommation

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Le verre de Duralex s’aligne avec les nouvelles tendances de consommation

© Duralex

Le verrier a été repris par la maison mère de Pyrex en janvier. Un investissement de 17 millions d’euros doit permettre d’accompagner la demande en hausse sur la consommation de verre. –

Le 28 janvier, Cookware International Holding reprenait la société Duralex au tribunal de commerce d’Orléans (Loiret). Le groupe, connu pour son entité phare Pyrex, sauvait ainsi près de 250 emplois et le site orléanais au bord de la faillite. Quelques mois plus tard, l’heure est aux investissements. Duralex va recevoir un total de 17 millions d’euros pour remettre son usine à niveau. Parmi les chantiers à venir, la maintenance des outils mécaniques et électriques occupera une grande place.

L’essor de l’économie circulaire

Le repreneur a pour ambition de doubler le chiffre d’affaires du fabricant de vaisselle en verre. Pour cela, la hausse de l’activité sera la clé. Aujourd’hui, seule la moitié de la capacité de l’usine est exploitée. L’objectif est de « passer d’un taux de production de 40 à 75 % », détaille Didier Le Tirant, le directeur administratif et financier de Cookware International au site de BPIFrance. Cette hausse de cadence s’accompagnera d’embauches, de formations, mais aussi d’une transmission de savoir-faire, comme pour toutes les entreprises verrières.

Mais si l’aventure de Duralex est rendue possible, c’est par l’évolution des tendances de consommation, notamment dans l’emballage. « Il y a beaucoup de demandes pour des solutions de packaging, nous sommes d’ailleurs dans un groupe de travail au sein du ministère de l’Environnement », assure Didier Le Tirant. Si la cuisine à domicile booste les ventes, il convient de surfer sur l’essor de l’économie circulaire. Ainsi, Duralex compte alimenter en solutions de conditionnement les tendances de la réutilisation, du vrac et de la consigne.

Une stratégie de complémentarité

Cookware International souhaite jouer sur la complémentarité de ses deux entités. Entre Duralex à Orléans et Pyrex à Châteauroux (Indre), le groupe imagine déjà des ponts et des transferts de production pour soulager les lignes de Pyrex qui arrivent à saturation. Avec 80 % de sa production dédiée à l’exportation, le repreneur veut déjà positionner Duralex sur des marchés étrangers pour rehausser son activité. Une stratégie de complémentarité qui verra d’un côté une offre axée sur la résistance aux chocs thermiques pour Pyrex et une autre axée sur la résistance aux chocs mécaniques pour Duralex.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un musée éphémère des plastiques à Madrid

Profession

Un musée éphémère des plastiques à Madrid

Pendant dix jours, EsPlásticos veut mettre en avant les différentes propriétés du matériau dans une structure en plastique, vouée à être recyclée. - « L’industrie des[…]

07/05/2021 | PlastiquesRendez-vous
« Nous visons 20 millions d’euros dès 2022 », annonce Patrick Bariol, directeur général de Léko

Profession

« Nous visons 20 millions d’euros dès 2022 », annonce Patrick Bariol, directeur général de Léko

Recyclage : Skytech mise sur la triboélectricité

Economie circulaire

Recyclage : Skytech mise sur la triboélectricité

 Loi Climat : « tournant » ou  « formidable gâchis » ?

Profession

Loi Climat : « tournant » ou « formidable gâchis » ?

Plus d'articles