Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le projet HolyGrail 2.0 en phase de test

Arnaud Jadoul
Le projet HolyGrail 2.0 en phase de test

Les filigranes numériques sont des codes imperceptibles à l'oeil nu.

L’Association européenne des marques et l’Alliance pour en finir avec les déchets plastiques s’associent pour lancer des essais semi-industriels à Copenhague (Danemark). -

En septembre 2020, l’Association européenne des marques (AIM), 88 entreprises et organisations de la filière de l’emballage lançaient le projet HolyGrail 2.0, qui repose sur la technologie des filigranes numériques. Un an après, l’AIM, qui collabore désormais avec 130 entités, s’associe à l’Alliance pour en finir avec les déchets plastiques (AEPW) pour une phase de tests semi-industriels. Durant les quatre prochains mois, un prototype de tri sera installé à Copenhague (Danemark), dans l’usine de recyclage de déchets Amager (ARC). L’expérimentation concernera quelque 125 000 composants d’emballage de 260 unités de vente différentes.

Contrôle de la vitesse et de la précision

Les filigranes numériques sont des codes imperceptibles à l’œil nu, de la dimension d’un timbre-poste, qui sont apposés sur les emballages des produits de consommation. Ils peuvent contenir une grande variété d’informations, telles que le nom du fabricant, le type de plastique utilisé et la composition des multicouches, le caractère alimentaire du contenant ou non, etc. À l’arrivée de l’emballage dans un centre de tri des déchets, cette marque peut être détectée et décodée à l’aide d’une caméra haute résolution standard, pour que le produit puisse être dirigé vers les flux correspondants. Les tests porteront sur des paramètres comme la vitesse et la précision du système, afin de s'assurer de sa capacité à supporter des cadences industrielles à grande échelle. Combinées avec des trieuses NIR (proche infrarouge) existantes, les unités de détection sont conçues par les constructeurs Pellenc ST et Tomra, avec le concours du spécialiste des filigranes numériques Digimarc.

Au Danemark, en France et en Allemagne

En cas de succès, les produits dotés de ce code pourraient être mis sur le marché au Danemark, en France et en Allemagne d'ici au premier semestre 2022 pour des démonstrations et essais en conditions réelles. Les équipements seront mis en place sur cinq sites en France et en Allemagne. Cette dernière phase devrait se dérouler jusqu'au troisième trimestre 2022. Un rapport présentant l'analyse technico-économique de la technologie sera alors publié.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Economie circulaire

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Le cartonnier augmente sa production de biogaz dans sa papeterie spécialisée dans le PPO recyclé. - Spécialiste de l'emballage en carton ondulé, DS Smith investit 7,5 millions d'euros dans le[…]

17/09/2021 | PapierInvestissements
Comexi investit dans ses showrooms

Investissements

Comexi investit dans ses showrooms

DS Smith phosphore sur les algues

DS Smith phosphore sur les algues

Itochu au capital de Paptic

Acquisitions

Itochu au capital de Paptic

Plus d'articles