Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le PEF se rapproche d’une introduction sur le marché en France

Arnaud Jadoul
Le PEF se rapproche d’une introduction sur le marché en France

Bouteilles fabriquées en PEF (image d'illustration).

© Synvina

Lancé en 2017 et coordonné par Toray Films Europe, le projet PEFpack fournit des résultats prometteurs. Si plusieurs aspects restent à maîtriser, des productions pilotes pourraient voir le jour en 2022. -

Le polyéthylène furanoate (PEF), alternative biosourcée – issue du fructose contenu dans l’amidon de blé, les betteraves ou des déchets agricoles – au polyéthylène téréphtalate (PET) ? L’idée fait son chemin. En tout cas, les résultats intermédiaires du projet PEFpack sont « prometteurs », selon les partenaires de ce programme de recherche.

Cinq industriels

Lancé en 2017 en France, le projet vise à définir un procédé industriel pour la synthèse de PEF, à développer des grades spécifiques pour sa transformation par injection, extrusion et thermoformage, à identifier les principales exigences de performance des applications, y compris les barrières ainsi que les propriétés mécaniques et thermiques, et à étudier son recyclage. Coordonné par Toray Films Europe, il réunit deux laboratoires universitaires lyonnais, le centre technique de la conservation des produits agricoles (CTCPA), et quatre autres industriels, Ava Biochem, CGL Pack (aujourd’hui Faerch), Herplast et Paprec.

Copolymère

Ce consortium indique être parvenu à synthétiser du PEF et avoir mis en forme le matériau via différents procédés de plasturgie. Ses principales conclusions : une facilité de transformation à l’état fondu et des propriétés barrière au rendez-vous pour un matériau transformable dans les procédés standard. Mais il « reste encore à dompter », déclare-t-il. « Un des aspects essentiels est aussi d’atteindre le meilleur compromis en termes de poids moléculaire (ou viscosité intrinsèque élevée) sans subir de coloration et en utilisant un système de catalyseur adapté à l'emballage alimentaire », précise-t-il. C’est pourquoi les chimistes du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères de l’Insa de Lyon, de l’Institut de chimie et biochimie moléculaire et supramoléculaire (ICBMS) et de Toray cherchent à optimiser la synthèse et la composition du polymère afin de « maîtriser la cinétique de réaction, la coloration et le comportement thermomécanique du matériau ». Ils annoncent déjà que le matériau qui arrivera sur le marché ne sera pas forcément un homopolymère PEF, mais plutôt un copolymère.


Chaîne moléculaire du PET et du PEF.

Complexes haute barrière

L’étape suivante consistera à anticiper l’intégration du PEF dans les filières de recyclage. Un volet confié au CTCPA, en collaboration avec Paprec et Toray. « Là encore, le PEF a de grandes chances de démontrer de belles performances, car ses propriétés barrières devraient lui conférer une résistance inédite à la contamination chimique », remarque le consortium. Il sera introduit ensuite sur le marché de l’emballage, « en faible quantité, dans des complexes haute barrière, autant pour des raisons de coût que de non-perturbation de la filière de recyclage ». Les différents partenaires annoncent enfin que, « à l’horizon 2022, des productions pilotes seront disponibles pour des développements de produits finis ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. - 2019 aura été une année exceptionnelle[…]

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Acquisitions

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Des encres renouvelables chez Flint

Economie circulaire

Des encres renouvelables chez Flint

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Economie circulaire

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Plus d'articles