Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Le marché domestique donne des ailes aux constructeurs italiens

Tiziano Polito
Le marché domestique donne des ailes aux constructeurs italiens

Une machine Cama, parmi les champions italiens de l'encaissage automatique.

Traditionnellement tournés vers l'export, les entreprises transalpines profitent d'une demande intérieure dopée par les mesures d'aide du gouvernement. -

La France n’est pas le seul pays européen à soutenir l’investissement productif par le biais de mesures d’aide aux entreprises. L’Italie a opté pour les mêmes dispositifs. Et l'économie transalpine semble bien en profiter… À tel point que la demande sur le marché domestique se développe à un rythme plus soutenu que celle en provenance de l’export. Or, l’Italie a toujours compté, avec l’Allemagne, parmi les principaux pays producteurs de machines d’emballage et de process, avec une part d'export sur les ventes représentant entre 80 et 90% du chiffre d’affaires de la filière. C’est ce que fait remarquer le dernier observatoire réalisé par Ipack-Ima, la société qui organise le salon éponyme dédié aux technologies de l’emballage et du process, qui aura lieu à Milan (Italie) du 29 mai au 1er juin 2018.

 

5% de croissance

D’après les résultats de l'étude portant sur le premier semestre 2017 et réalisée auprès d'un échantillon d'entreprises, les constructeurs italiens présents sur le segment alimentaire frais et plats préparés ont enregistré, pour la majorité d’entre eux, une croissance allant jusqu’à 5%, l’export progressant seulement de 2%, tandis que le marché domestique s'est accru de 11%. Les spécialistes du segment viandes et poissons ont vu quant à eux leurs ventes augmenter de 10%, sachant que 83% des sociétés interrogées prévoient également  une hausse au cours du deuxième semestre 2017. Les équipementiers du segment pâtes alimentaires et autres produits à base de farine ont révélé, pour 73% d’entre eux, une croissance de chiffre d’affaires ; par contre, 53% d’entre eux recensent une progression à l’international. Dans les boissons, 79% des entreprises font état d’une hausse des ventes : pour le deuxième semestre, elles tablent sur une progression de chiffre d’affaires de 5%. Seulement 60% des entreprises appartenant au segment de la confiserie font état d’une croissance à l’étranger alors que dans les domaines de la chimie et des produits d’hygiène les entreprises qui avaient prévu de se développer grâce à l’export sont en baisse de 20%. Enfin, dans le secteur de la santé et de l’hygiène personnelle, le deuxième semestre s’annonce beaucoup mieux que le premier, notamment sur le front des ventes à l’étranger (+17%).

 

Augmentation du résultat

Plus généralement, toutes les entreprises interrogées tablent sur une progression des ventes au deuxième semestre, l’export devant se réaligner sur des ratios considérés plus en phase avec les statistiques habituelles.  En particulier, 78% des constructeurs de machines d’emballage et de conditionnement prévoient une croissance à l’export (contre 63% au premier semestre) quand 83% d’entre eux tablent sur une augmentation de leurs résultats. Enfin, entre 25% et 35% des sociétés interrogées pronostiquent des hausses considérables de leur chiffre d'affaires, celui-ci devant croître de plus de 10%. Ce climat positif profite au salon Ipack-Ima. Les organisateurs assurent avoir recueilli 800 réservations fermes de stands, à six mois de la manifestation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Carnet

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Nommé délégué interministériel, Jean-Pierre Floris devra notamment prévenir les risques de fermeture de site. - A la tête de Verallia jusqu’au 1er septembre dernier, et désormais[…]

11/12/2017 |
2018 se teint de pourpre

2018 se teint de pourpre

Siegwerk se développe en Amérique latine

Siegwerk se développe en Amérique latine

Les bioplastiques progressent plus lentement

Analyse

Les bioplastiques progressent plus lentement

Plus d'articles