Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Editorial

Le grand enfumage de Flore Berlingen

Henri Saporta
Le grand enfumage de Flore Berlingen

Un livre sur quatre finit au recyclage.

Quand la directrice de Zero Waste France publie un livre promis au pilon… -

C’est ce qui s’appelle un titre programmatique : Recyclage : le grand enfumage ou Comment l'économie circulaire est devenue l'alibi du jetable. Tout à son syllogisme de l’amère thune, Flore Berlingen donne le ton dès une couverture qui n’est rien d’autre que le packaging de ce pilonnage en règle du démoniaque « modèle industrialo-économique ». Mais la chanson de la directrice de l’organisation non gouvernementale (ONG) Zero Waste France est monotone : consommer, c’est pas bien ; recycler, c’est mal ; incinérer, c’est horrible. Caricatural ? Même pas ! Le plus étonnant est que Flore Berlingen publie un livre qui est imprimé, broché, emballé et transporté pour être distribué dans les points de vente. Toute ressemblance avec un produit de consommation courante n’est pas fortuite. Mais il y a mieux ! D’une redoutable inefficacité, le circuit de l’édition est une gigantesque machine à gérer le retour des invendus. Il faut heureusement compter avec la passion des libraires et la fidélité des lecteurs pour endiguer un gaspillage massif, structurel et revendiqué. L’explication est très simple : dans cette économie du prototype, l’échec est la norme, les succès importants, le carburant.

Destruction certifiée

C’est pourquoi le recours au « pilon », soit la destruction certifiée des invendus, est une clause contractuelle du code de la propriété intellectuelle (CPI). On estime à 25% le taux de livres détruit chaque année. Un livre sur quatre ! Soit environ 150 millions de volumes. Dans Le liseur du 6 h 27, un magnifique conte moderne, Jean-Paul Didierlaurent raconte comment Guylain Vignolles – un vilain guignol ? – sauve de la monstrueuse Zerstor 500 - zerstören : détruire en allemand - des ouvrages mis au rebut. Quant aux bibliothèques constituées au fil du temps par des victimes consentantes de ce vice impuni qu’est la lecture, où finissent-elles lors des successions ? À la décharge dans le pire des cas, au recyclage de temps en temps, dans une librairie solidaire parfois, chez les bouquinistes en bord de Seine pour les éditions rares, ou enrichissent les doublons de l'héritier cultivé. 

Format numérique

Recyclage : le grand enfumage est naturellement disponible en format numérique ; les libraires ont alors beau jeu de dénoncer le bilan carbone des centres de stockage de données et autres appareils électroniques tandis que les plus à la page évoqueront avec consternation l’exploitation des terres rares. Toujours est-il que si le principe de réduction à la source devait être appliqué à la lettre, le livre imprimé n’aurait plus de raison d’être dans la mesure où l'alternative « zéro déchet » a déjà fait ses preuves.

Principe de réalité

Flore Berlingen décrète sans sourciller que certains produits « ne devraient même pas exister ». Si son essai a le mérite d’alimenter le débat, il pourrait bien ne pas être indispensable. Contrairement à de nombreux produits de grande consommation difficiles à dématérialiser jusqu'à preuve du contraire. Quant à l’emballage, il est recyclable ou valorisable pour peu que chacun consente à cet « effort » totalement insensé pour ne pas dire nietzschéen : le tri. En faisant abstraction du principe de réalité,  le message adressé aux consommateurs est quoi qu'il en soit désastreux. Dogmatisme, quand tu nous tiens…

Flore Berlingen
Recyclage : le grand enfumage 
Collection Diagonales, éditions Rue de l’échiquier
(128 pages, 13 euros) 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. - 2019 aura été une année exceptionnelle[…]

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Acquisitions

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Des encres renouvelables chez Flint

Economie circulaire

Des encres renouvelables chez Flint

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Economie circulaire

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Plus d'articles