Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

« Le film hydrosoluble a un côté magique »

PROPOS RECUEILLIS PAR ANNE FRITSCH PHOTOS : GAËL KERBAOL

Coup sur coup, Unilever vient de lancer deux produits présentés en doses unitaires, dans un film en alcool polyvinylique (PVA) : les Bulles Fraîcheur d'adoucissant liquide Cajoline et les tablettes pour lave-vaisselle « 4 in 1 plus » de Sun. Un conditionnement commun qui répond à des préoccupations bien distinctes.

Pourquoi y a-t-il si peu de doses d'adoucissants ? Y avait-il un obstacle technique à mettre le liquide sous film hydrosoluble ?

Daniel Berthod : La technologie des films hydrosolubles, nous la maîtrisons depuis plusieurs années. La difficulté était de formuler le produit. Les adoucissants sont, d'habitude, délivrés en fin de lavage. Les doses, elles, sont dans le tambour dès le départ. Les adoucissants classiques avec tensioactifs cationiques sont hors de question, car ils contrecarreraient l'effet de la lessive. Les Bulles fonctionnent sur le principe d'un lubrifiant, avec un éther de sucre de palme qui se dépose sur les fibres, même synthétiques. Le parfum est encapsulé pour retarder sa délivrance.

Où a lieu le conditionnement ?

DB : En Grande-Bretagne, sur notre site qui conditionne toutes les doses liquides sous film de PVA. On utilise des épaisseurs différentes pour le fond, qui est étiré, et le dessus, de façon à ce que l'épaisseur finale soit au minimum de 76 microns partout. La dose résiste à une pression de plus de 80 kilogrammes ! Dans l'eau froide, elle se désintègre en 20 à 30 secondes et se dissout complètement en une minute.

Le prédosage est-il une attente forte pour les adoucissants ?

DB : Pas chez tout le monde. Le soin du linge est l'une des tâches ménagères les plus impliquantes, et beaucoup sont prêts à y passer du temps. Malgré tout, il y a toute une catégorie de femmes qui ont envie de produits[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Dix-neufs trophées ont été décernés pour cette édition 2021 placée sous le signe de la transition écologique. - Après une édition 2020 marquée par le confinement et une[…]

Un Oscar de l'emballage pour Collomb mécanique

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Collomb mécanique

Un Oscar de l'emballage pour Raja

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Raja

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Technologie

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Plus d'articles