Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Le Cotrep intègre les régénérateurs

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Le Cotrep intègre les régénérateurs

Le Syndicat des régénérateurs de matières plastique (SRP) rejoint Valorplast, Elipso et Citeo pour piloter le comité technique et tendre vers 100% d’emballages plastique recyclables. -

Le Comité technique pour la recyclabilité des emballages plastique (Cotrep) se veut un acteur incontournable dans son domaine d’expertise et entend « réaffirmer sa position centrale en France et en Europe pour construire l’économie circulaire des emballages plastique ménagers avec les industriels », indique-t-il dans un communiqué. C’est ainsi qu’il accueille comme membres à part entière les régénérateurs de matières plastique à travers leur syndicat professionnel, le SRP. « Leur expérience dans le recyclage du polyéthylène téréphtalate (PET), du polyéthylène (PE) et du polypropylène (PP) vient renforcer l’expertise des membres du Cotrep », se félicite le comité technique.

Avis et recommandations d’écoconception

Créé en 2001, le Cotrep est piloté par Valorplast, qui représente ici les producteurs de plastiques vierges et d’additifs, Elipso, le syndicat des fabricants d’emballages plastique et souples, et Citeo, l’éco-organisme en charge de la valorisation des déchets ménagers et porte-parole des marques et des distributeurs. Avec le SRP, il regroupe désormais officiellement les acteurs clés de la chaîne de valeur des emballages plastique. Dans la pratique, les régénérateurs participaient déjà depuis le début à des travaux de l’instance. Le Cotrep formule des avis basés sur des protocoles de test et des essais, qui permettent aux fabricants et aux metteurs en marché de concevoir leurs emballages. Il est le seul organisme en France publiant des recommandations d’écoconception représentatives du comportement lors de la collecte, du tri et de la régénération des emballages plastiques. Il se positionne également comme un partenaire des pouvoirs publics français et européens, pour identifier et diffuser les bonnes pratiques qui concilient la protection des produits emballés et le recyclage. En 2020, il s’est prononcé sur des solutions de colorant sombre alternatives autorisant le tri des emballages et les pots en PET pour remplissage à chaud. Il doit encore publier des avis sur les aérosols en PET, les gourdes en PP et PE et les opercules polyester sur barquettes PET.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

Profession

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

L’avocat est chargé par Barbara Pompili d’évaluer les mécanismes d’engagements volontaires des entreprises. - Avocat spécialisé dans l'environnement, Arnaud Gossement est chargé par[…]

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Social

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Citeo calme les ardeurs du bois

Economie circulaire

Citeo calme les ardeurs du bois

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Investissements

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Plus d'articles