Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Sécurité sanitaire

Le BPA est reconnu comme perturbateur endocrinien

Arnaud Jadoul
Le BPA est reconnu comme perturbateur endocrinien

Le BPA était déjà classé par l'Echa comme SHVC pour ses propriétés reprotoxiques.

L’Agence européenne des produits chimiques (Echa) classe la molécule comme « substance extrêmement préoccupante ». -

Le comité des États membres de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) a, vendredi 16 juin, classé le bisphénol A (BPA) comme « substance extrêmement préoccupante » (SVHC) au titre de ses propriétés de « perturbateur endocrinien » pour la santé humaine. Il a adopté la proposition soumise en février 2017 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement et travail (Anses) dans le cadre du règlement européen Reach. En décembre 2016, il avait déjà été inscrit sur la liste des SHVC en raison de ses propriétés reprotoxiques. Conséquence : l’industrie devra notifier à l’Echa la présence de la substance dans les articles fabriqués ou importés et informer l’acquéreur d’un article de la présence de BPA. Le BPA pourrait aussi se retrouver « soumis à autorisation en tant que substance, conditionnant ses usages à l’octroi d’une autorisation temporaire et renouvelable », précise l’Anses dans un communiqué.

 

Restrictions

Le bisphénol A est une substance chimique de synthèse employée depuis plus de 50 ans dans l’industrie du plastique.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Isabelle Manche nommée chez Esko

Carnet

Isabelle Manche nommée chez Esko

Le leader mondial du logiciel pour l’emballage a choisi sa nouvelle directrice générale pour la France. Elle est chargée de développer les ventes dans l’Hexagone et d’accélérer la[…]

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Plus d'articles