Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Exclusif

La Scodix E106 fait ses débuts en Europe

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
La Scodix E106 fait ses débuts en Europe

L'effet Crystal est obtenu en trois passages. A l'endroit le plus haut du dôme, le polymère possède une épaisseur de 750 microns.

La phase des bêta-tests chez le fabricant l’allemand Gundlach Packaging est désormais terminée. -

D’après ses concepteurs, il y aura un « avant » et un « après » Scodix E106. C’est dire si la société israélienne n’est pas peu fière d’avoir mis au point une presse d’ennoblissement qui va, selon ses dires, « révolutionner » le marché de l’emballage en carton plat. Elle est d’autant plus heureuse qu’après le lancement officiel, à la Drupa, l’an dernier, deux machines ont déjà été installées, l’une en mai chez le producteur d’emballages alimentaires israélien CopyCenter, la deuxième il y tout juste quelques semaines chez le fabricant allemand d’étuis, de PLV et d'étiquettes Gundlach Packaging. « Les bêta-tests sont désormais achevés. La machine se comporte comme nous le souhaitions, nous pourrons commencer à la commercialiser dès 2018 », explique Yael Vidal, responsable des ventes pour l’Europe du Sud.

 

Résolument industrielle

Comme toutes les machines Scodix, la E106 ennoblit la feuille de carton plat, c’est-à-dire qu’elle applique sur une surface imprimée sélectivement un polymère transparent possédant une épaisseur variable afin de créer des effets tactiles et visuels. Elle se distingue des précédentes machines pour son côté résolument industriel avec des dimensions hors norme – 16,5 t, 11,6 m de long, 3,3 m de large, 3,9 m de haut – et un magasin à palettes pour l'approvisionnement et la sortie des feuilles.  Le format et les cadences sont au rendez-vous : « Nous sommes désormais en mesure de travailler sur format B1, soit une feuille en carton de plus de 1 mètre de large et d’atteindre une vitesse de 4000 feuilles par heure, il va de soi qu’avec ces prestations nous jouons sur un autre tableau par rapport à la concurrence », renchérit Yael Vidal. Cette plate-forme sera en mesure de réaliser neuf sortes d’effets différents, de la dorure au braille en passant par les dômes et les paillettes, le tout en numérique, soit sans changement d’outil et sans calage. Particulièrement attrayant, l’effet Cast & Cure (en photo ci-dessous) permet de réaliser un micro-embossage et de jouer sur les effets mats-brillants de la surface.

Flux de résine 

Sur le plan technique, plusieurs nouveautés sont à signaler. La principale concerne l’emploi d’un module de séchage « partiel », réalisé à l’aide d’une série de lampes UV mobiles dont la fonction consiste à bloquer le flux de résine lorsqu’il est appliqué sur le support. « De cette manière on obtient des effets uniques, comme la possibilité de créer des dômes avec des facettes, comme des diamants », développe Yael Vidal, en évoquant l'effet Crystal (photo en haut de page). Le séchage final, toujours par UV, est réalisé en fin de process, après l’application - ou non - d’un film de dorure. La précision de registre – autre point fort de Scodix – a été améliorée grâce à l’emploi de quatre caméras et d’un algorithme qui vérifient feuille par feuille la correspondance entre le visuel imprimé et le fichier à imprimer. Résultat : le registre, atteint en moins d’un seconde, offre une précision de moins de 250 µm.

 

Millions d'exemplaires

Pour ce lancement, Scodix avait réuni une centaine de personnes – prospects et clients (en photo ci-dessous) – le 5 décembre, à Oerlinghausen en Allemagne, chez Gundlach Packaging. Ce dernier va se servir de la E106 pour ennoblir ses emballages et réaliser du "versioning" de masse sur les segments où il est présent, à savoir le conditionnement alimentaire, les sachets pour le thé, les étuis pour le tabac, la chimie et la pharmacie. « Les volumes des tirages ne sont pas un souci, nous ne voulons pas nous limiter à quelques milliers d’exemplaires comme c’est généralement le cas avec les technologies numériques, mais produire des millions de feuilles ennoblies. Nous sommes les seuls actuellement à disposer de cette machine en Europe et nous voulons profiter de notre avance », explique Paul von Schubert, le Pdg de Gundlach Packaging. Qu’à cela ne tienne : les commandes ont l’air de s’envoler pour Scodix qui va placer une troisième E106 en Italie d’ici à quelques semaines. Le constructeur israélien revendique une base installée de 300 machines dans le monde, dont une vingtaine en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Carnet

L’ancien Pdg de Verallia accompagnera les restructurations

Nommé délégué interministériel, Jean-Pierre Floris devra notamment prévenir les risques de fermeture de site. - A la tête de Verallia jusqu’au 1er septembre dernier, et désormais[…]

11/12/2017 |
2018 se teint de pourpre

2018 se teint de pourpre

Siegwerk se développe en Amérique latine

Siegwerk se développe en Amérique latine

Les bioplastiques progressent plus lentement

Analyse

Les bioplastiques progressent plus lentement

Plus d'articles