Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Résultats

La machine italienne stagne

Tiziano Polito
La machine italienne stagne

Enrico Aureli, président de Ucima.

©

Le chiffre d’affaires des constructeurs transalpins a fléchi de 0,4% en 2014 en raison de la baisse des commandes au grand export. -

L’Italie demeure l’une des grandes nations de la machine d’emballage et de conditionnement avec l’Allemagne, le Japon et les États-Unis. Pour les constructeurs transalpins, ces équipements ont généré un chiffre d’affaires de 6,197 milliards d’euros en 2015, en légère baisse sur 2014. Ce sont surtout les ventes au grand export qui ont pénalisé les Italiens : elles chutent de 0,9% ! En revanche, la demande a plutôt bien résisté sur le marché domestique (+2%), à 1,2 milliard d’euros, et en Europe. Ainsi, la fédération italienne des constructeurs de machines d’emballage et de conditionnement (Ucima), qui relaie ces chiffres, fait état d’une chute des commandes au Brésil, en Russie et en Chine. L’Union européenne reste le principal marché de destination de l’offre italienne avec 35,6% du chiffre d’affaires total (1,667 milliard d’euros), suivie de l’Asie (22,7%, 1,071 milliards d’euros) et des pays européens hors UE[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un label Solar Impulse pour IpCube

Profession

Un label Solar Impulse pour IpCube

L’entreprise commercialise « un photocopieur de palettes ». - Une belle  image plutôt qu’un long discours : IP3 Concept indique avoir inventé le « photocopieur de[…]

Josso cédé à ses cadres

Acquisitions

Josso cédé à ses cadres

Stratasys rend plus réaliste le prototypage d’emballages

Technologie

Stratasys rend plus réaliste le prototypage d’emballages

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Profession

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Plus d'articles