Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Résultats

La machine italienne stagne

Tiziano Polito
La machine italienne stagne

Enrico Aureli, président de Ucima.

©

Le chiffre d’affaires des constructeurs transalpins a fléchi de 0,4% en 2014 en raison de la baisse des commandes au grand export. -

L’Italie demeure l’une des grandes nations de la machine d’emballage et de conditionnement avec l’Allemagne, le Japon et les États-Unis. Pour les constructeurs transalpins, ces équipements ont généré un chiffre d’affaires de 6,197 milliards d’euros en 2015, en légère baisse sur 2014. Ce sont surtout les ventes au grand export qui ont pénalisé les Italiens : elles chutent de 0,9% ! En revanche, la demande a plutôt bien résisté sur le marché domestique (+2%), à 1,2 milliard d’euros, et en Europe. Ainsi, la fédération italienne des constructeurs de machines d’emballage et de conditionnement (Ucima), qui relaie ces chiffres, fait état d’une chute des commandes au Brésil, en Russie et en Chine. L’Union européenne reste le principal marché de destination de l’offre italienne avec 35,6% du chiffre d’affaires total (1,667 milliard d’euros), suivie de l’Asie (22,7%, 1,071 milliards d’euros) et des pays européens hors UE[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une alliance européenne pour les plastiques

Une alliance européenne pour les plastiques

La Commission veut promouvoir une coopération étroite entre tous les acteurs de la filière. - Le 11 décembre 2018, la Commission européenne a annoncé la création d'une "alliance[…]

L'Italie organise la valorisation de ses bioplastiques

L'Italie organise la valorisation de ses bioplastiques

Le compostage du PLA en test

Le compostage du PLA en test

HP Indigo lance SmartStream Collage

HP Indigo lance SmartStream Collage

Plus d'articles