Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

L’étiquette profite de la crise

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
L’étiquette profite de la crise

La demande d'étiquettes est en hausse au premier semestre 2020 en Europe.

La Finat fait état une hausse de la consommation des matériaux adhésifs de 8% en Europe au premier semestre 2020, favorisée par les mesures de confinement. -

Qui l’eût cru ? Après deux années de croissance modeste, de l’ordre de 1,5%, la demande de matériaux auto-adhésifs a connu une hausse sensible au cours des premiers mois de l’année 2020 en Europe, en pleine crise Covid-19, d’après la Fédération internationale des fabricants d’étiquettes autoadhésives et des produits et services connexes (Finat). La demande de matières premières pour ce secteur d’activité a ainsi dépassé de plus de 8% le niveau enregistré à la même période l'an dernier pour atteindre les 320 millions de m². Rien qu'au deuxième trimestre, les bobines de film adhésif ont bondi de 25% par rapport au deuxième trimestre de 2019. La Finat explique ces chiffres par le rôle « crucial » joué par les étiquettes adhésives durant la crise sanitaire dans l’alimentaire, la santé, les soins de la personne, le médical ainsi que dans la logistique de la chaîne d'approvisionnement.

E-commerce

Le confinement de beaucoup d’Européens qui ont eu recours à l’e-commerce ou se sont fait livrer des biens à leur domicile a renforcé cette tendance. Enfin, les matériaux adhésifs ont aussi beaucoup servi à des fins de signalétique, dans le marquage au sol pour aider les citoyens à respecter la distanciation sociale. La demande d'étiquettes a par contre baissé dans les secteurs considérés « non essentiels » comme l'automobile, l'électronique, le tourisme et la restauration au premier semestre 2020. L’automobile et l’électronique étaient également en baisse en 2019, selon les résultats préliminaires de la 13ème édition du rapport semestriel Radar de la Finat qui sera publié en juillet. D'après le même rapport, les imprimeurs d'étiquettes auront d’ailleurs tendance à retarder leurs investissements dans les équipements au moins jusqu'en 2021, une année pendant laquelle auront lieu de nombreux salons professionnels, comme la Drupa et trois salons Labelexpo dans trois différentes régions du monde.

La Finat regroupe 600 entreprises, essentiellement des fabricants d’étiquettes, des fournisseurs de matériaux d’étiquetage et des équipementiers pour ce secteur d’activité.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

En route pour l’Oscar de l’emballage

Profession

En route pour l’Oscar de l’emballage

Afin d’éviter un éventuel couvre-feu, la cérémonie du 23 novembre doit se tenir en journée. Après la réunion du comité de pilotage le 13 et les quatre jurys du 20 octobre,[…]

Pas d’affichage environnemental pour l’emballage seul

Profession

Pas d’affichage environnemental pour l’emballage seul

La Sicile s'attaque au plastique

Profession

La Sicile s'attaque au plastique

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Social

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Plus d'articles