Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

L’emballage représente un chiffre d’affaires de 18,3 milliards d’euros

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

,
L’emballage représente un chiffre d’affaires de 18,3 milliards d’euros

Le plastique occupe la première place avec 6,9 milliards d'euros de facturations.

D’après l’Insee, qui publie ces chiffres, la France est le troisième producteur européen derrière l’Allemagne et l’Italie. -

18,3 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires représenté par l’industrie de l’emballage en France en 2019 selon un rapport de l’Insee. L’Institut national de la statistique et des études économiques a mesuré les facturations des produits fabriqués sur le territoire national. Elles émanent de 1460 unités légales rattachées à ce secteur d’activité et représentent 3,8% des ventes de l’industrie manufacturière. Comme on pouvait s’y attendre, le plastique et le carton se taillent les parts les plus importantes. Dans le détail, les ventes générées par les emballages en plastique se montent à 6,9 milliards d’euros, soit 38 % du total, quand le papier-carton représente 5,3 milliards (29%) et le métal, le verre et le bois 2 milliards chacun (11%). Les données relatives à l’emploi se réfèrent à l’exercice 2017. L’Insee a compté 79 450 salariés dans la filière, soit 4,7% des emplois de l’industrie manufacturière non alimentaire. La Normandie et la Bourgogne-Franche-Comté sont les régions qui comptent le plus d’emplois dans l’emballage avec, respectivement 7,9% et 7,6 % du total.

Des entreprises de petite taille dans le bois et le plastique

La structure des entreprises est plutôt atomisée. Dans le bois, 70 % des établissements ont moins de 20 salariés. Dans l’emballage en plastique et le papier-carton ce ratio passe à 39% et 37%. En revanche, dans le verre et le métal, où les process se distinguent par une plus forte intensité capitalistique, les entreprises de moins de 20 salariés ne représentent que 25% et 5% du total. La France se place à la troisième place, en Europe, pour la production d’emballages. Le chiffre d’affaires de la filière se montait à 138,1 milliards d’euros dans l’Union européenne en 2019, l’Hexagone contribuant à hauteur de 13% de ce total derrière l’Allemagne (20 %) et l’Italie (15 %). La France détient la première place européenne dans la production des emballages en bois avec 20 % des facturations et la seconde pour les emballages en plastique (15 %). Sa contribution est plus modeste pour les emballages en papier-carton : 10 %, soit moitié moins que l’Allemagne avec 21%. En l’occurrence, si, au niveau national le plastique domine, ailleurs en Europe ce sont les emballages en papier-carton qui représentent la part la plus importante des facturations : 55,5 milliards d’euros, soit 40 % des ventes de la branche. Côté échanges internationaux, la balance commerciale est déficitaire de 1,7 milliard d’euros en 2019. Les importations françaises s’élèvent à 7,3 milliards d’euros. Elles proviennent pour 82 % des pays de l’UE. Avec 603 millions d’euros d’importations, la Chine est le quatrième fournisseur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Milliken se renforce dans les peroxydes organiques

Acquisitions

Milliken se renforce dans les peroxydes organiques

Le groupe américain acquiert l’allemand Zebra-chem et consolide ses positions dans les plastiques recyclés. - Les mélanges-maîtres de peroxyde sont essentiels dans la production de plastiques recyclés. Le[…]

Une carte à puce en carton chez Iggesund

Innovation

Une carte à puce en carton chez Iggesund

Sabic et BP collaborent dans le recyclage avancé

Economie circulaire

Sabic et BP collaborent dans le recyclage avancé

Omron muscle ses robots scara

Technologie

Omron muscle ses robots scara

Plus d'articles