Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

L’emballage léger en bois reconnu recyclable

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
L’emballage léger en bois reconnu recyclable

Sollicité par le Siel, Citeo va baisser le prix du point vert des barquettes, minibourriches et autres cagettes de 12,7%. -

Le combat du Syndicat des emballages légers en bois (Siel) semble enfin payer ! Pendant longtemps pénalisées, car réputées non recyclables, les barquettes en bois, minibourriches, boîtes et autres petites cagettes changent de statut auprès de Citeo, l’organisme en charge de la valorisation des emballages, et deviennent recyclables. En conséquence, dès 2021, le prix du point vert passera de 416,3 à 363,5 euros la tonne, soit une baisse de 12,7% pour cette contribution obligatoire que doivent acquitter les producteurs d’articles ainsi conditionnés. Le Siel de souligner : « Cette reconnaissance par Citeo de leur capacité à être recyclés permet aux barquettes, minibourriches et autres petits emballages légers en bois (ELB), d’être utilisés ou prescrits par les metteurs en marché qui se sont engagés auprès des consommateurs à n’utiliser que des emballages ménagers recyclables. » Et de poursuivre : « L’emballage léger en bois va aussi pouvoir retrouver son rôle de substitut aux emballages plastiques monorotation ménagers qui ont vocation à disparaître, pour des substitutions à isofonctionnalités. » Une fois récupéré, le bois pourra être recyclé pour fabriquer des panneaux de particules.

Membres du gouvernement

D’après le Siel, la situation a pu évoluer favorablement grâce à l’intervention de membres du gouvernement actuel et du précédent parmi lesquels la ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne, la secrétaire d’État Brune Poirson, le Premier ministre Jean Castex et la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. De nombreux élus se sont également mobilisés comme le sénateur Philippe Mouiller. Toutefois, d’après le syndicat professionnel, la situation reste « très insuffisante », l’idéal étant que le bois puisse bénéficier d’un tarif incitatif en raison de son impact environnemental « très faible » et de son caractère renouvelable. Pour mémoire, en 2019 le bois était classé par Citeo dans la catégorie « autres matériaux - non recyclable  ». Il a été ensuite classifié dans la catégorie « autres matériaux – sans filière mais valorisables énergétiquement », mais cela a porté sa contribution au point vert de 312,3 à 416,3 euros la tonne, soit une hausse de 33,3%, Citeo mettant en avant la faiblesse du gisement qui empêchait la mise en place d’une filière de recyclage propre à ce matériau. Pour 2021, Citeo a créé la catégorie « autres matériaux – matériaux non transformés issus de ressources renouvelables et gérés durablement avec filière de recyclage matière ou de valorisation organique en développement » avec un point vert à 363,5 euros la tonne.

Siel Grow représente les intérêts des fabricants d’emballages légers en bois, à l'instar des cagettes, barquettes, bourriches, caissettes. Le syndicat regroupe 35 entreprises en France qui emploient 2500 personnes pour un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une mission pour Citeo

Profession

Une mission pour Citeo

L’organisme agréé s’est donné une « raison d’être » afin de « répondre à l’urgence écologique ». « Pour répondre à[…]

Le vrac a son guide

Le vrac a son guide

Les constructeurs italiens exigent le report d'Interpack

Profession

Les constructeurs italiens exigent le report d'Interpack

Marceau vérifie les palettes chez Dossin Entrepôt

Investissements

Marceau vérifie les palettes chez Dossin Entrepôt

Plus d'articles