Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Kodak reprend la main dans le packaging

Kodak reprend la main dans le packaging

La Sapphire Evo de Uteco est équipée d'un moteur jet d'encre Kodak.

Après s’être séparé de la division flexo, le groupe américain mise tout sur le jet d’encre. -

Kodak n’a pas dit son dernier mot dans l’emballage … bien au contraire. Donné moribond par certains, le groupe américain fourbit ses armes et compte bien se rendre à la prochaine Drupa, le salon mondial de l’impression qui aura lieu à Düsseldorf (Allemagne) en 2020, avec une offre « unique » dans le numérique. Le constructeur, qui vient de céder sa division flexo au fonds d’investissement Montagu, a tout misé sur ce procédé. Il semble aussi placer l’emballage et l’étiquette au centre de sa stratégie. De l’aveu même de Patti Smith, responsable du développement et du marketing de la division jet d’encre du groupe, les liquidités engrangées par cette vente, soit 390 millions de dollars (347 millions d'euros), vont permettre, en partie, de financer les projets de l'entreprise dans le numérique. Certes, Kodak arrive avec un retard manifeste sur un marché relativement encombré, dominé par HP Indigo, alors que les grands de l’impression - de Heidelberg à Bobst en passant par KBA - cherchent tous à se faire une place au soleil. Le fournisseur américain pense cependant avoir des atouts à promouvoir.

Coûts opérationnels 

Avec la technologie Stream, il se targue d’être le seul à atteindre une vitesse d’impression de 300 mètres par minute, pour une résolution de 600 dpi en grande laize, à savoir sur des bobines de 650 mm. Kodak met en avant des coûts opérationnels très compétitifs par rapport à l’électrophotographie. Pour mémoire, sa technologie est basée sur un moteur d’impression à jet d’encre continu à quatre couleurs, alimenté par des encres pigmentaires aqueuses. Kodak vend à la fois des lignes complètes, comme c’est le cas avec le système Prosper 6000S employé par le cartonnier américain Zumbiel Digital, et des têtes indépendantes dans le cadre de l’offre Prosper Plus (ci-contre un module pour le packaging). Avec d’autres[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Stora Enso crée une division matériaux d’emballage

Carnet

Stora Enso crée une division matériaux d’emballage

Le papetier fusionne l’activité carton ondulé de sa division solutions d’emballage avec la branche carton pour la grande consommation. - Stora Enso revoit son organisation à compter du 1er janvier prochain.[…]

10/12/2019 | PapierCarton ondulé
Le marché des bioplastiques croît à un rythme moins soutenu que prévu

Economie circulaire

Le marché des bioplastiques croît à un rythme moins soutenu que prévu

Les perturbateurs endocriniens en accusation dans les emballages

Sécurité sanitaire

Les perturbateurs endocriniens en accusation dans les emballages

Interroll augmente la cadence dans le stockage de palettes

Technologie

Interroll augmente la cadence dans le stockage de palettes

Plus d'articles