Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Keyence pose une caméra sur ses codeurs

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Keyence pose une caméra sur ses codeurs

Sur la série MK-G, le résultat de l’impression est vérifié en permanence grâce à un capteur. - 

Les codeurs à jet continu dévié, servant à l’impression de codes alphanumériques tels des numéros de lot, des dates limite de consommation (DLC), des listes d’ingrédients ou encore des codes-barres ne cessent d’évoluer au fil des ans. Si beaucoup a déjà été fait pour améliorer la qualité d’impression, les efforts des constructeurs pour fiabiliser leurs appareils n’ont jamais cessé. Rappelons qu’un produit dépourvu de DLC est un rebut de production, même s’il est parfait. C’est d’ailleurs pour cette raison que beaucoup de grandes marques à l’image de Coca-Cola préfèrent imprimer deux codes identiques, avec deux appareils indépendants sur leurs canettes au cas où l’un des deux équipements tomberait en panne ! Keyence apporte sa pierre à l’édifice dans ce domaine avec la série MK-G, une gamme de machines qui non seulement sait détecter une panne, mais surtout sait la résoudre automatiquement.

Colmatage des buses

La première cause d’arrêt sur un codeur étant le colmatage des buses, l’appareil est capable de détecter et de résoudre ce type de panne en effectuant un cycle de nettoyage. Pour ce faire, les gouttelettes d’encre sont vérifiées 10 fois par seconde. En cas d’encrassement, un cycle de nettoyage est lancé. Mais la vraie nouveauté consiste dans le capteur de vision qui a été intégré afin de vérifier en continu la qualité d’impression. Keyence, qui est également un important fournisseur de caméras pour le contrôle industriel, propose, pour ce type de fonction, des capteurs de vision des séries IV et CV-X, directement reliés au système de contrôle. Ainsi, les mauvaises impressions ou les impressions manquantes sont immédiatement détectées. Cette fonctionnalité est utile notamment lorsque l’industriel change de lots fréquemment et que les informations - ou les codes-barres - à imprimer varient souvent. En cas de diagnostic plus approfondi, la tête d’impression peut être placée dans la station d’accueil. Il suffit alors d’appuyer sur un bouton pour démarrer le diagnostic. L’imprimante détecte automatiquement la cause et sélectionne la méthode de nettoyage appropriée. Les fonctionnalités Industrie 4.0 ne sont pas en reste. L’état du système de marquage est accessible à distance via une interface web et des notifications par email sont envoyées en cas de problème. Les événements sont enregistrés dans un journal de bord, également consultable à distance. 

Keyence est spécialisé dans les solutions pour l’automatisation industrielle, notamment le contrôle de qualité par vision. La société d’origine japonaise a réalisé, en 2018, un chiffre d’affaires de 4,6 milliards d’euros avec 7941 personnes. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carbios déménage chez Michelin

Economie circulaire

Carbios déménage chez Michelin

La société de chimie verte regroupe quatre sites sur un seul, mis à la disposition par son actionnaire, y compris le démonstrateur de recyclage de PET initialement prévu à Saint-Fons. -[…]

Mouvement social dans la pâte à papier à Tarascon

Social

Mouvement social dans la pâte à papier à Tarascon

Benny Landa confirme son attachement à la Drupa

Rendez-vous

Benny Landa confirme son attachement à la Drupa

B2A Technology devient Alstef Group

Stratégie

B2A Technology devient Alstef Group

Plus d'articles