Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

IWKA vend ses machines d'emballage

Tiziano Polito
Sur le marché depuis plusieurs mois, la division packaging du groupe allemand a finalement été rachetée par le fonds d'investissement Odewald et Compagnie.

C'est fait. Le constructeur allemand de matériel mécanique IWKA a finalisé, enfin, la vente de sa division emballage au fonds d'investissement Odewald et Compagnie. Montant de l'opération : 255 millions d'euros, dont 195 millions en cash. Cette somme bien rondelette devrait permettre au groupe d'Augsburg de réduire son endettement. Ce dernier, qui a réalisé en 2006 un chiffre d'affaires en hausse de 8,8 % à 1,5 milliard d'euros et un résultat opérationnel de 33,7 millions d'euros, sortait en effet d'un exercice 2005 assez difficile. Après avoir essuyé une perte de 43 millions d'euros, il avait donc décidé de se débarrasser de ses activités non stratégiques. L'emballage en faisait partie. Il a commencé par vendre Ex-Cell-O et Flexible Solutions Group (FPS), deux filiales spécialisées respectivement dans les machines spéciales et les composants mécaniques (soufflets, joints, flexibles), en septembre 2006, à deux fonds d'investissement, l'américain Maxcor et l'allemand Odewald et Compagnie. Puis, celui-ci a manifesté son intérêt pour reprendre aussi, quelques mois plus tard, son pôle emballage.

Lignes robotisées

La division, qui emploie 2 500 salariés, compte une vingtaine d'entreprises, parmi lesquelles figurent des marques de renom comme l'allemand Hassia et le français Erca-Formseal. Le premier construit des ensacheuses et des machines de thermoformage form-fill-seal (FFS) pour le secteur alimentaire, alors que le second est surtout connu pour ses machines de conditionnement pour le secteur des produits laitiers, yaourts en particulier. En début d'année, des rumeurs avaient placé l'italien Coesia - qui possède, parmi ses filiales Acma et GD, deux sociétés leaders dans les machines de conditionnement pour l'industrie du tabac - parmi les candidats au rachat. Mais l'affaire, finalement, n'avait pas abouti. Pour sa part, Odewald et Compagnie semble conclure une bonne opération. Bien que certaines mauvaises langues la disent moribonde, la division emballage de IWKA a réussi une belle année 2006 avec un chiffre d'affaires en hausse de 12 %, à 436 millions d'euros, et un résultat opérationnel à 17,3 millions d'euros. Désormais présent uniquement dans le domaine des lignes robotisées, IWKA en profite pour changer de nom. L'ancienne dénomination sociale est définitivement abandonnée au profit d'une nouvelle : Kuka. Un nom que les professionnels connaissent bien puisqu'il s'agit de celui porté par ses robots.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES H/F

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

Aerobal constate une baisse des livraisons au premier semestre 2021

Profession

Aerobal constate une baisse des livraisons au premier semestre 2021

L’Organisation internationale des fabricants de boîtiers en aluminium pour aérosol (Aerobal) fait état d’une diminution de la production. Avec 2,9 milliards d’unités livrées, le secteur est en[…]

23/09/2021 | Aluminium
L’économie circulaire au menu du LNE

Profession

L’économie circulaire au menu du LNE

NatureWorks débloque 600 millions de dollars pour sa nouvelle usine thaïlandaise

Investissements

NatureWorks débloque 600 millions de dollars pour sa nouvelle usine thaïlandaise

Craemer montre ses muscles

Innovation

Craemer montre ses muscles

Plus d'articles