Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Inotec combine l’IML et la RFID

Tiziano Polito
Inotec combine l’IML et la RFID

Le spécialiste de l’identification propose une étiquette « communicante » pour les emballages retournables. -

Disposer d’une étiquette résistante qui contienne à la fois des informations lisibles à l’œil nu ou par un lecteur optique et une antenne : avec inotag DioBond, Inotec fait la part belle à la communicabilité. Destinée aux emballages retournables, à l’image des casiers, des palettes et des caisses-palettes, cette étiquette est tout d’abord une étiquette dans le moule (In mould label, IML) c’est-à-dire une étiquette qui est incorporée à l’emballage au moment même où celui-ci est fabriqué dans le moule, par injection. La qualité d’impression mais surtout sa résistance - aux égratignures, aux pelages éventuels, aux acides, aux huiles, aux UV - sont ainsi préservées. A la différence d’une étiquette IML normale qui véhicule en général des informations écrites[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Economie circulaire

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi Climat et résilience. Les articles 11, 11 bis et 12 concernent plus particulièrement les emballages avec des échéances en 2025 ou en 2030. - Le[…]

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

Exclusif

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Profession

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Progroup bat un record dans l’ondulé

Carnet

Progroup bat un record dans l’ondulé

Plus d'articles