Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Ineos s’associe à Plastic Energy

Arnaud Jadoul
Ineos s’associe à Plastic Energy

Les deux partenaires vont construire une usine de recyclage chimique des plastiques qui devrait être opérationnelle fin 2023. -

Associé jusqu’à présent au groupe pétrochimique saoudien Sabic, ainsi qu’à Petronas en Malaisie, Plastic Energy s’est trouvé un nouveau partenaire avec le britannique Ineos. Les deux entités vont construire une usine de recyclage chimique des plastiques qui devrait entrer en service fin 2023. Celle-ci produira une matière première, baptisée Tacoil, à partir de la technologie mise au point par Plastic Energy. Ineos l'exploitera pour obtenir de nouveaux plastiques, de qualité équivalente au vierge, et utilisables dans des dispositifs médicaux, l’emballage alimentaire, des pièces d’automobile ou des canalisations d’eau. Ineos a déjà procédé à des essais dans son craqueur de Cologne, en Allemagne, pour le compte de certains clients. La localisation du site n’a pas encore été indiquée. Pour Rob Ingram, président de la division oléfines et polymères Europe d'Ineos, « cela représente une nouvelle étape importante dans la stratégie de durabilité d'Ineos. Ramener les déchets plastiques à l'état vierge est la définition ultime du recyclage et créera une véritable solution d'économie circulaire. Cela nous permettra d'offrir à nos clients une nouvelle occasion de les aider à respecter leurs promesses et leurs engagements dans ce domaine. »

Conversion anaérobie thermique

Plastic Energy, basé à Londres et soutenu par le fonds Greenland Capital, dispose d'une technologie brevetée de conversion anaérobie thermique (TAC) qui convertit une large gamme de plastiques en fin de vie, souillés ou contaminés, et difficilement recyclables selon les procédés conventionnels, en huiles synthétiques de pyrolyse Tacoil qui, raffinées, permettront de produire des polymères aux propriétés identiques à celles des matières d’origine. L’entreprise exploite déjà deux usines de recyclage chimique de plastiques à Séville et Almeria, en Espagne, depuis 2014 et 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Isabelle Manche nommée chez Esko

Carnet

Isabelle Manche nommée chez Esko

Le leader mondial du logiciel pour l’emballage a choisi sa nouvelle directrice générale pour la France. Elle est chargée de développer les ventes dans l’Hexagone et d’accélérer la[…]

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Plus d'articles