Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Henri Saporta

Une lettre ouverte aux députés fait le point sur les enjeux de cette loi dont l'examen devrait commencer. -

Christophe Aubel, directeur de la Ligue Roc ; Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) ; Bruno Genty, président de France Nature Environnement (FNE) ; Gilles Lara, président du Comité de liaison des énergies renouvelables (Cler) ; Franck Laval, président d’Ecologie sans frontières ; Sandrine Mathy, Présidente du Réseau Action Climat - France ; Serge Orru, directeur général de la section française du Fonds mondial pour la nature (WWF) ; Cécile Ostria, directrice générale de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme : huit dirigeants d'organisations non gouvernementales (ONG) ont signé une "Lettre ouverte aux députés avant l’examen du projet de loi Grenelle 2". L'initiative part d'un constat : "trois ans se sont écoulés depuis le lancement du Grenelle. Nous nous inquiétons aujourd’hui des contradictions entre de nombreuses politiques (Grand emprunt, plan de relance) et les objectifs affichés en octobre 2007. Au-delà de cette loi, il est nécessaire de faire progresser la gestion transversale des politiques publiques, de doter notre pays d’une véritable stratégie de long terme afin de répondre aux défis de ce siècle. Au-delà du Grenelle, qui ne peut être une fin en soi, nous vous appelons à manifester lors de l'examen de chaque loi votre engagement pour que la France amorce enfin sa transition écologique." D'écrire : "nous réaffirmons avec force qu’opposer compétitivité économique et préservation de l’environnement revient à se tromper de diagnostic". Les signataires abordent les points principaux de la loi Grenelle 2 dont la responsabilité des entreprises "en imposant la transparence sur leurs impacts sociaux et environnementaux". En particulier : "il est nécessaire de préciser dans quels délais l’affichage environnemental des produits sera généralisé après l’expérimentation prévue dans la loi".
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un contrat de filière pour les déchets

Un contrat de filière pour les déchets

Le financement est estimé à 4,5 milliards d'euros jusqu'en 2025 pour atteindre les objectifs. -   Pour diviser par deux les volumes mis en décharge et recycler 100% des plastiques en 2025, il faut mobiliser[…]

Ineos choisit Anvers

Ineos choisit Anvers

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

Les constructeurs de machines italiens progressent

Les constructeurs de machines italiens progressent

Plus d'articles