Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Herma progresse malgré la crise

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Herma progresse malgré la crise

Sven Schneller (à gauche) et Guido Spachtholz.

Le spécialiste allemand de l’étiquetage adhésif affiche un chiffre d’affaires en hausse de 5%, à 380,8 millions d’euros. -

La pandémie ne semble avoir eu aucune conséquence sur les ventes d’Herma. Bien au contraire … Le fabricant allemand de machines d’étiquetage qui cumule également les casquettes de producteur de matériaux adhésifs et d’étiquettes, a bouclé l’exercice 2020 avec une hausse de chiffre d’affaires de 5%, à 380,8 millions d’euros. L’activité de ses trois divisions a été globalement stable. Les matériaux auto-adhésifs ont pu bénéficier des nouveaux moyens offerts par l’usine de Filderstadt (Allemagne), entrée en service au printemps 2020, ce qui a permis à la société allemande de répartir les commandes clients entre deux sites de production autonomes et de mettre ainsi en œuvre des mesures d'hygiène poussées. Résultat des courses : la production n’a pas cessé, malgré les contraintes sanitaires. Les ventes ont même augmenté de 8% passant de 223,7 à 241,1 millions d'euros. « La nouvelle usine nous donne également toutes les chances de nous développer davantage sur des segments particulièrement lucratifs », remarque Guido Spachtholz, nommé directeur général suite du départ à la retraite de Thomas Baumgärtner.

Tendances contrastées

L’activité a par contre légèrement baissé dans la division étiquettes, avec des ventes qui sont passées de 84,5 à 82,6 millions d'euros, en raison de tendances contrastées sur les marchés desservis. En particulier, si les ventes d'étiquettes de bureau ont fléchi à cause des mesures de confinement en Europe, les produits scolaires ont progressé grâce aux ventes en ligne. De même, dans l’industrie, l'automobile et la chimie ont réduit leurs commandes alors que la logistique les a augmentées tout comme l’industrie pharmaceutique et les soins pour le corps. Du côté des machines d’étiquetage, le groupe a en revanche profité de sa forte présence sur le segment pharmaceutique pour progresser. Dans cette division, le chiffre d'affaires est passé de 52,2 à 53,3 millions d'euros. Les prévisions pour l’exercice en cours restent prudentes compte tenu de l’évolution de la pandémie et des conséquences du Brexit. Le groupe table sur une croissance à un chiffre. « Les ventes et les commandes reçues au cours des deux premiers mois de l'exercice en cours indiquent qu'il s'agit d'un objectif ambitieux, mais réalisable », a déclaré Sven Schneller, le deuxième directeur général de l’entreprise. Le nombre d'employés a légèrement progressé d'une année sur l'autre, passant de 1097 à 1106 unités. L’export a également augmenté. Il représente désormais 62,8 % du chiffre d’affaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Face au Covid, l’aérosol s’est affaibli en 2020

Résultats

Face au Covid, l’aérosol s’est affaibli en 2020

Le Comité français des aérosols (CFA) a dévoilé les chiffres de l’activité 2020 du secteur. Sans surprise, le remplissage a chuté de 5,9 %, soit 40 millions d’unités produites[…]

22/04/2021 | Aérosols
Amcor investit dans l’impression numérique

Acquisitions

Amcor investit dans l’impression numérique

Un vernis UV partiellement biosourcé et issu du recyclage

Economie circulaire

Un vernis UV partiellement biosourcé et issu du recyclage

Bobst améliore le pliage-collage des étuis

Technologie

Bobst améliore le pliage-collage des étuis

Plus d'articles