Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Franprix se met au vrac avec FM Logistic

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Franprix se met au vrac avec FM Logistic

En phase de test, la solution SmartVrac est développée par Oriane Sentis.

En train de tester SmartVrac d'Oriane Sentis, l’enseigne mène l’opération « Les Marques toutes nues » avec Carambar ou encore Kellogg’s. -

Avec ses marques de distributeurs (MDD), mais aussi le concours de grandes marques comme Ancel, Carambar, Lutti, Panzani, Kellogg’s ou Uncle Ben’s, Franprix teste le vrac dans quatre magasins, à Paris et en région parisienne, comme à Andrésy (Yvelines). Jusqu'en mai 2021, l’enseigne du groupe Casino souhaite « évaluer l'intérêt des consommateurs pour ce nouveau concept » et « réfléchir au modèle économique et logistique pour un déploiement à plus grande échelle ». Du petit-déjeuner aux repas en passant par la confiserie, l’assortiment de ces « marques toutes nues » se compose de 24 à 36 références dans cinq catégories. Baptisé Bulk & co, le projet s’appuie sur les compétences de FM Logistic. Depuis Mormant (Seine-et-Marne), une plate-forme équipée en conditionnement à façon, le logisticien, livré par les fournisseurs, doit conditionner les produits en trémies ou bacs à pelle en carton ondulé, assurer la livraison aux points de vente en rayon, la mise en rayon s’effectue « sans manipulation des produits, dans un meuble spécialement conçu ». À Paris, rue Haxo dans le XIXe arrondissement, Franprix déploie, en outre, une technologie de bacs connectés afin d’afficher en temps réel prix et poids. Mise au point par Oriane Sentis à l'Essec Business School à partir de 2019, la solution SmartVrac est en phase de test. Comme le pratique The Naked Shop, spécialisé dans les liquides, un petit écran affiche les données. Une imprimante délivre ensuite une étiquette pour passer à la caisse.   Un code Quick Respons (QR) donne des informations sur le produit. SmartVrac est actuellement porté par l'incubateur Stardust Startups.

Lancement prometteur

En rupture avec les codes de transparence des silos en plastique, les trémies en carton, fermées avec un adhésif, sont personnalisées avec une étiquette aux couleurs des marques. La mention « carton préconditionné et recyclable » est très lisible. Les produits devraient être 5%  moins chers que leurs équivalents préemballés proposés en libre-service. Partenaire de l’opération, l’Institut de liaisons et d'études des industries de consommation (Ilec) salue un « lancement prometteur ». Emballages Magazine dévoilait les prémices de cette opération dans son dossier du mois de novembre 2020 intitulé « le vrac prend ses marques ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Graphic Packaging signe pour AR Packaging

Acquisitions

Graphic Packaging signe pour AR Packaging

Evaluée à 1,45 milliard de dollars, l’opération donnerait naissance à un géant mondial de l’emballage à base de papier et de carton. Le 14 mai, l’américain Graphic Packaging[…]

17/05/2021 | PapierCarton plat
Dernière ligne droite pour Chapelle Darblay ?

Profession

Dernière ligne droite pour Chapelle Darblay ?

M. & Mme Recyclage décrypte les plastiques

Profession

M. & Mme Recyclage décrypte les plastiques

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Plus d'articles