Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

Feu vert européen à la fusion Amcor-Bemis

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Feu vert européen à la fusion Amcor-Bemis

La Commission autorise l’opération à la condition que le groupe américain cède son activité dans le médical en Europe. -

La Commission européenne a approuvé lundi 11 février le rachat par l’australien Amcor de l’américain Bemis. Son feu vert est néanmoins subordonné à la cession par Bemis de son activité dans les emballages médicaux en Europe. Demande à laquelle les deux groupes ont accepté de se plier. Cela concerne trois usines au Royaume-Uni et en Irlande. Dans ce domaine, « l'entité issue de la concentration aurait conduit à la création d'un acteur trois fois plus grand que son plus proche concurrent, sur un marché fragmenté comptant une multitude de fournisseurs de taille restreinte », explique l'exécutif européen dans un communiqué. D’ajouter : « La Commission a constaté que les barrières à l'entrée étaient extrêmement élevées sur ce marché et que les clients ne changeaient pas facilement de fournisseurs. Elle craignait par conséquent que l'opération, telle que notifiée, ne nuise à la concurrence sur le marché des emballages souples à usage médical et n'entraîne une hausse des prix, une réduction du choix et une diminution de l'innovation. » En revanche, en ce qui concerne les emballages souples pour l’alimentaire, où les deux groupes sont également concurrents en Europe, la Commission considère que « la concentration envisagée ne poserait pas de problèmes de concurrence », compte tenu du nombre de fournisseurs sur ce marché et des barrières moins élevées à l’entrée.

États-Unis et Brésil

Désormais, les deux groupes d’emballage attendent les décisions des autorités de la concurrence des États-Unis et du Brésil. Dans ces deux pays, où, précise Amcor, « les discussions sont avancées », ils ont déjà prévu certaines cessions. Mais cela n’affectera pas les synergies envisagées, de l’ordre de 180 millions de dollars à la fin du troisième exercice.

Amcor produit des emballages souples et rigides en plastique pour l’alimentaire, les boissons, la pharmacie et la beauté. Le groupe, qui compte 33 000 salariés répartis dans 195 usines dans 43 pays, a réalisé au cours de l’exercice (décalé) 2017-2018 un chiffre d’affaires de 9,3 milliards de dollars.

Présent dans les emballages en plastique souples et semi-rigides pour l’alimentaire et la pharmacie, Bemis a généré pour sa part un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dollars en 2017 et emploie 17 500 salariés. Le groupe dispose de 56 usines dans le monde, dont quatre en Europe.

Les deux groupes ont annoncé leur projet de fusion-absorption en août 2018, pour un montant de 6,8 milliards de dollars. La nouvelle entité, provisoirement dénommée New Amcor, sera détenue à 71% par les actionnaires d’Amcor et à 29% par ceux de Bemis. Elle dégagera un chiffre d’affaires cumulé de 12,4 milliards de dollars.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Comme un malaise chez Delhaize

Profession

Comme un malaise chez Delhaize

L'enseigne belge reconnaît que l'opération Delhaize Shop est "une erreur de jugement". - " On s'est un peu emballé " : tel est l'intitulé du mea-culpa auquel se livre Delhaize. Dans[…]

15/02/2019 | Plastiques
Terminus démarre

Terminus démarre

Le CNE préfère le terme "biosourcé"

Profession

Le CNE préfère le terme "biosourcé"

Ferme France affiche la performance sociétale

Ferme France affiche la performance sociétale

Plus d'articles