Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

Esko cède ses tables de découpe Kongsberg

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Esko cède ses tables de découpe Kongsberg

Le leader des solutions pour le prépresse emballage évoque une approche « plus ciblée » de ses marchés pour expliquer cette cession à OpenGate Capital. -

Spécialisé dans les solutions logicielles et matérielles pour le prépresse emballage et les métiers de l’étiquette, Esko annonce la cession de sa division tables de découpe, représentée par Kongsberg, au fonds d’investissements américain OpenGate Capital. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. La vente comprend le centre de recherche et développement de Kongsberg, en Norvège, et le site de production de Brno (République tchèque). « Chez Esko, nous concentrons nos efforts sur la fourniture de solutions de gestion de flux de bout en bout pour nos clients tout au long de la chaîne d’approvisionnement de l’emballage : des marques au prémédia, en passant par les imprimeurs et convertisseurs d’emballage. Grâce à cette approche plus ciblée, nous pouvons accélérer l’obtention de résultats en matière de technologies logicielles et matérielles intégrées pour aider nos clients à passer au numérique, automatiser et connecter leurs activités afin de libérer la croissance et l’efficacité que permet la transition numérique », a déclaré Mattias Byström, président de la division emballage et gestion des couleurs chez Danaher, le groupe américain qui possède Esko mais aussi Pantone, X-Rite et AVT parmi ses filiales.

Carton plat et ondulé

Fondé en Norvège en 1965, Kongsberg est connu sur le marché pour ses tables de découpe numériques. Aptes à travailler sur des matériaux plastiques, du carton plat ou ondulé et d’autres supports rigides, celled-ci sont notamment utilisées pour la fabrication de PLV et de présentoirs, la signalétique ou la production de petites séries d’emballages. Esko, alors nommée Barco, a acquis Kongsberg en 1998. D’après les informations fournies, la plupart des salariés de Kongsberg conserveraient leurs postes au sein de la nouvelle organisation qui s’appellera Kongsberg PCS et sera dirigée par Stuart Fox, un ancien d’Esko.

Basé à Los Angeles (Etats-Unis) où il a été créé en 2005 et actif sur les marchés de l’Amérique du Nord et en Europe, OpenGate Capital a identifié des opportunités d’extension de l’activité de Kongsberg au-delà des applications pour l’emballage. Le fonds d'investissements pourrrait notamment élargir l’offre de produits, d’outils et de consommables de sa nouvelle filiale.

Esko, dont le siège social se trouve à Gand, en Belgique, emploie 1 800 personnes dans le monde et opère exclusivement dans le secteur de l’emballage avec des logiciels de CAO, des systèmes pour la gestion de fichiers graphiques, des solutions pour la production de clichés flexo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Social

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Sous étroite surveillance de l’État, l'usine, menacée de liquidation tout en faisant face à un procès, risque une amende pouvant aller de 50 000 à 500 000 euros. - Après un premier[…]

15/01/2021 | PapierJustice
Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Acquisitions

Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Social

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Profession

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Plus d'articles