Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Equipolymers renonce à l'usine Carbios

Equipolymers renonce à l'usine Carbios

© Alpla/Texplast

Il y a trois semaines, les deux entreprises avaient déclaré vouloir travailler ensemble pour créer un site de recyclage de PET. -

Fin de partie entre Carbios et Equipolymers. La société de chimie verte française a annoncé hier soir, par un bref communiqué, prendre acte de la résiliation du projet avec Equipolymers annoncé le 6 avril. Pour mémoire, les deux entreprises avaient déclaré, via une lettre d’intention « non engageante » et « non exclusive » vouloir travailler ensemble à la création d’une usine de recyclage de polyéthylène téréphtalate (PET). Représentant un investissement de 100 millions de dollars, et basée à Schkopau (Allemagne) où est située la filiale d’Equate Petrochemical, celle-ci aurait dû voir le jour d’ici à 2024. Finalement, il n’en sera rien. Ce communiqué en suit un autre, plus sibyllin, publié le 26 avril, soit deux jours avant l’annonce du renoncement d’Equipolymers, dans lequel Carbios indiquait avoir entrepris des discussions, avec « un producteur majeur de PET » dans le but de sélectionner un site pour construire une unité industrielle et commerciale. Cette procédure de sélection devrait être terminée en 2022.

Recyclage enzymatique

Comme c'était prévu avec Equipolymers, cette nouvelle usine utilisera la technologie enzymatique développée par Carbios pour recycler des emballages et des déchets en PET afin de produire de la résine vierge. L'unité devrait produire environ 40 000 tonnes de PET recyclé par an avec des premiers revenus issus de l’exploitation en 2025. « Nous sommes ravis d’avoir engagé de telles discussions stratégiques avec les équipes de ce producteur de PET. La construction de cette unité de recyclage unique en son genre constitue un pas important dans le développement de Carbios », a déclaré, en marge de cette annonce, Martin Stephan, directeur général délégué de Carbios. 

Basé à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Carbios bénéficie de la qualification « jeune entreprise innovante » de Bpifrance et est éligible à l’investissement des fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI). L’entreprise de chimie verte met au point des procédés de recyclage et de valorisation des plastiques tels que le polyéthylène téréphtalate (PET) et l’acide polylactique (PLA) et produit, via sa filiale Carbiolice, des plastiques biodégradables biosourcés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Comme l’ensemble des emballages, le tube subit une flambée des prix de l’aluminium et des plastiques. Selon l’Association des fabricants de tubes européens, les bilans des fabricants sont considérablement[…]

Du bon usage des emballages...

Profession

Du bon usage des emballages...

Igus sauvé par le commerce en ligne

Résultats

Igus sauvé par le commerce en ligne

Carbios lève 114 millions d’euros

Economie circulaire

Carbios lève 114 millions d’euros

Plus d'articles