Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Indicateurs

En avril, les prix des plastiques s’effondrent sous l'effet du coronavirus

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
En avril, les prix des plastiques s’effondrent sous l'effet du coronavirus

En raison de la crise liée à l'épidémie de Covid-19, les cours des résines utilisées dans l’industrie de l’emballage sont à la baisse. Au mois d'avril, les prix des plastiques enregistrent des chutes comprises entre 10 et 19 % par rapport aux valeurs de janvier 2020. –

Les premiers effets de la crise sanitaire arrivent. Conséquence inévitable du ralentissement de la demande qui impacte l’industrie au niveau mondial, les cours des plastiques ont subi, en avril dernier, une chute spectaculaire. Toutes les matières sont touchées, sans exception, d’après les statistiques fournies par Elipso, l'association française des fabricants d'emballages plastique et souples. Ces baisses s’étalent de 5 à 23% sur le mois dernier. Elles sont comprises entre 10 et 20% si l'on compare les cours d’avril avec ceux de janvier. Il faudrait revenir onze ans en arrière pour retrouver les mêmes valeurs… Parmi les baisses les plus remarquables, le polystyrène (PS) cristal, utilisé dans la fabrication de corps creux (barquettes, pots), fond de 19%, à 1,26 euro/kg, contre 1,55 euro trois mois plus tôt. Le polystyrène expansé (PSE) le suit de près, avec un déclin de 12%, soit 17 centimes de moins par kilogramme, pour ce plastique qui sert à fabriquer des barquettes alimentaires et des cales de protection.

Le PET poursuit sa chute

Le polyéthylène téréphtalate (PET) poursuit sa chute inexorable – amorcée bien avant la crise – en évoluant de 1,06 à 0,92 euro/kg, soit une diminution de 13%. Même au plus fort de la crise financière, en janvier 2009, quand tous les autres plastiques cotaient sous la barre de 1 euro/kg, le polyester préféré des conditionneurs de boissons avait résisté ! Les polyoléfines ne sont pas en reste. Le polypropylène (PP) homo injection passe de 1,27 à 1,12 euro/kg quand la variété copolymère régresse de 1,30 à 1,16 euro/kg, soit une chute de 11% en moyenne pour ces deux résines très appréciées par les fabricants de flacons et de boîtes.

Du côté des polyéthylènes, qui constituent « la » matière de base dans la plupart des films, des sacs et sachets, et sont également employés par les fabricants de contenants rigides de petite ou grande capacité, les cours fléchissent de 10% en moyenne. Ainsi, il ne faudra débourser que 1,06 euro pour se procurer 1 kg de polyéthylène basse densité (PEbd) linéaire contre 1,19 euro en début d’année. Même le polychlorure de vinyle (PVC), qui avait tendance à résister à toute variation de prix depuis de longs mois, s’échange désormais à 0,93 euro/kg, soit une baisse de 8%.

Difficile de faire des prévisions pour la suite tant l’avenir est incertain. Toujours est-il que ces cours, très intéressants, pourraient décourager les industriels à employer des résines recyclées, plus coûteuses à l’achat, enrayant ainsi la dynamique vertueuse qui semblait s’être engagée.

Découvrez l'évolution du cours des prix des matières plastiques depuis janvier 2020 :

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Economie circulaire

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

L’enseigne revoit l’emballage des fournitures scolaires et opte pour du carton dans le cadre de ses engagements pris en 2019 lors du Pacte National pour moins de plastique et plus d’économie circulaire. -   […]

03/08/2020 | Carton platPlastiques
Sacmi acquiert un spécialiste du big data

Acquisitions

Sacmi acquiert un spécialiste du big data

BC Partners s’invite chez Ima

Acquisitions

BC Partners s’invite chez Ima

Chep et Casino collaborent pour réduire les émissions de carbone

Economie circulaire

Chep et Casino collaborent pour réduire les émissions de carbone

Plus d'articles