Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

A Saint-Étienne-du-Rouvray, des boucles de filtration successives des eaux de process permettent désormais de détecter des intrus de la taille d’une tête d’épingle, grains de sable et autres petits cailloux.

Le cartonnier augmente sa production de biogaz dans sa papeterie spécialisée dans le PPO recyclé. -

Spécialiste de l'emballage en carton ondulé, DS Smith investit 7,5 millions d'euros dans le méthaniseur de sa papeterie de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) qui est adossée à une cartonnerie. Le groupe britannique y produit 285 000 tonnes de papiers pour ondulé (PPO) recyclés par an avec un effectif de 160 salariés. Avec l'extension de cette installation de traitement anaérobie, le cartonnier va désormais pouvoir traiter toutes les eaux usées du site afin de générer à l’avenir environ 39 000 MWh de biogaz contre 26 000 MWh actuellement. Ce biogaz est transformé en électricité verte par Idex qui la vend à EDF. De quoi réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 2 600 tonnes par an à partir de 2022, soit l’équivalent de 600 petites voitures thermiques par an. « Cet investissement a été un facteur clé dans notre stratégie globale visant à réduire l’impact de nos opérations en France et à contribuer à fournir de l’énergie verte à la région », indique Bruno Šteh, coordinateur énergie cluster chez DS Smith qui s’est engagé, par rapport aux niveaux de 2019, à réduire d’au moins 40 % les émissions de CO2 par tonne de production d’ici à 2030, et à zéro émission nette d’ici à 2050. Ces objectifs sont détaillés dans la stratégie « Pour aujourd’hui et pour demain ».

Tête d’épingle

Fondée en 1928, cette papeterie qui produisait du papier pour magazines affiche un parcours singulier ! Sous l’impulsion de Jean-Yves Bacques, Otor y lance la fabrication de PPO allégé de 90 g/m² il y a vingt ans. Un véritable exploit industriel qui a valu au patron du groupe bien des sueurs froides. À l’origine d’une baisse de poids d’environ 15%, le papier allégé est désormais la norme dans la filière de l’ondulé. Repris au finlandais UPM-Kymmene par Otor, le site passe chez Europac en 2008. Pour mémoire, DS Smith a repris Otor en 2010, puis Europac en 2019. La boucle est bouclée. À l’image du méthaniseur, les investissements récents dans cette papeterie portent sur la préparation et le traitement des papiers et cartons à recycler (PCR). Dans le cadre d'un compromis délicat entre quantité et qualité, l’objectif est de pouvoir introduire dans la machine à papier des PCR de plus en plus dégradés. Des boucles de filtration successives des eaux de process permettent désormais de détecter des intrus de la taille d’une tête d’épingle, grains de sable et autres petits cailloux. Difficile de ne pas faire le lien avec la papeterie Chapelle-Darblay située à Grand-Couronne (Seine-Maritime) à quelques kilomètres. UPM y produisait du papier journal recyclé jusqu’à l’annonce, en juillet 2020, de la fermeture en raison d'un déclin structurel de la demande.

Croissance

Alors que le secteur graphique est en chute libre, l’emballage à base de papier et carton est en forte croissance même si la pandémie brouille les chiffres. En exercice décalé à avril, DS Smith a publié ses résultats annuels le 22 juin 2021. Au terme d’une période exceptionnelle, l’exercice se traduit finalement par un chiffre d’affaires de 5,9 milliards de livres (6,9 milliards d’euros) en baisse de 1%. En chute de 37%, le résultat avant impôt s’établit à 231 millions de livres sterling (270 millions d’euros).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Concours

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Le projet Respice a été récompensé lors de la finale du concours de design organisé par BillerudKorsnäs. Les trois étudiantes de l’IUT de Reims à l'origine du concept[…]

25/10/2021 | DesignCarton plat
Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

Technologie

Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

 Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Profession

Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Profession

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Plus d'articles