Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

DS Smith fixe le cap pour les dix prochaines années

Tiziano Polito
DS Smith fixe le cap pour les dix prochaines années

Miles Roberts

Le fabricant d’emballages en carton ondulé met l’économie circulaire au centre de sa stratégie. La réduction des émissions de CO2, la biodiversité et la consommation d’eau font également partie des priorités du groupe britannique qui ambitionne de remplacer les plastiques « problématiques ». - 

Une fusée à deux étages avec, en premier lieu un renforcement des politiques visant à développer l’économie circulaire, et, en deuxième lieu, la mise en place de mesures pour réduire les émissions de CO2, protéger la biodiversité et limiter les consommations d’eau. Tel est le programme de DS Smith en matière de développement durable pour les dix prochaines années. « Alors que nous vivons dans un monde en pleine mutation, il est essentiel de repenser les emballages en plaçant l’économie circulaire au cœur de notre activité. Notre nouvelle stratégie nous permet de dépasser le simple fait d'avoir un modèle économique circulaire fort pour proposer des solutions plus durables à nos clients et à la société en général  en remplaçant les plastiques à usage unique, en diminuant l’empreinte carbone des chaînes d'approvisionnement et en proposant des solutions de recyclage innovantes », explique Miles Roberts, Pdg du groupe à propos de ce plan baptisé « Aujourd’hui et demain ». Le producteur d’emballages en carton ondulé, qui s’est engagé à réduire ses émissions de CO2 de 30 % par rapport à 2015, a détaillé ses actions à venir.

Quatre axes 

Elles s’articulent autour de quatre axes principaux. Le recyclage, tout d’abord : d’ici à 2023, le groupe fabriquera uniquement des emballages réutilisables ou recyclables. Il recyclera et réutilisera tous ses emballages d’ici à 2030. Le deuxième volet concerne sa matière première : d’ici à 2025, il optimisera l'utilisation des fibres pour les différentes chaînes d'approvisionnement dans tous ses nouveaux développements avec l’objectif de créer, à l’horizon 2030, une filière fibre pour chacune de ces chaînes. Le troisième axe est peut-être le plus ambitieux puisque le groupe propose ni plus ni moins de remplacer les plastiques « problématiques », à savoir les emballages à usage unique constitués de cette matière d’origine fossile avec de « solutions circulaires », soit, en clair, des emballages en carton. Cette politique devrait permettre de réduire les émissions de carbone des industriels tout en limitant les déchets des consommateurs. Enfin, DS Smith s’adresse à ses salariés et au grand public. D’ici à 2025, l’ensemble de son personnel sera sensibilisé à l’économie circulaire et aux modes de vie s’y référant. Pour 2030, cette démarche portera sur 5 millions de personnes.

Parmi les leaders mondiaux dans la fabrication d’emballages en carton ondulé avec une production de 17 milliards de caisses sur l’exercice (décalé) 2019-2020, DS Smith emploie environ 30 000 personnes et est actif dans 34 pays. Le groupe britannique revendique le leadership en France dans sa spécialité. Il est présent dans l’Hexagone avec 30 sites de production et 4 000 employés. Sur le plan environnemental, DS Smith annonce avoir déjà réduit 11 % des émissions en 2019 par rapport à 2015 et avoir lancé des programmes sur chacun de ses sites employant plus de 50 personnes. Plus grand recycleur de carton et de papier d'Europe, gérant 6 millions de tonnes par an, le groupe déclare être un recycleur net positif.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

Profession

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

L’avocat est chargé par Barbara Pompili d’évaluer les mécanismes d’engagements volontaires des entreprises. - Avocat spécialisé dans l'environnement, Arnaud Gossement est chargé par[…]

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Social

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Citeo calme les ardeurs du bois

Economie circulaire

Citeo calme les ardeurs du bois

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Investissements

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Plus d'articles