Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

DS Smith adapte son organisation pour faire face à la crise

Tiziano Polito
DS Smith adapte son organisation pour faire face à la crise

Le cartonnier est confronté à des enjeux de sous-effectifs dans l'est de la France où l'épidémie de Covid-19 a produit le plus de dégâts. -

Les cartonniers sont très sollicités en ces temps de crise sanitaire, car le carton est le principal matériau d’emballage utilisé dans le transport de marchandises. DS Smith constate une hausse de la demande dans l’alimentaire, la pharmacie et l'e-commerce comprise entre 10% et 20%. « Certains carnets de commande sont déjà pleins pour le mois d’avril », indique le groupe dans un communiqué. Encore faut-il être capable de produire alors que toutes les entreprises connaissent des problèmes d’absentéisme, d’approvisionnement en matières premières, de pièces détachées ou de transport. Tout en indiquant avoir pris toutes les mesures sanitaires pour assurer le bon déroulement du travail des salariés dans ses usines, le groupe britannique est confronté à des problèmes de sous-effectifs dans l’est de la France, l’une des régions les plus touchées par le virus.

Trois axes

Afin de continuer à produire dans les meilleures conditions, et d’assurer ainsi les livraisons à ses clients qui, sans ses cartons, ne pourraient pas livrer ni transporter leurs produits, DS Smith adapte son organisation en travaillant selon trois axes. Sur le plan commercial et géographique tout d’abord, il soulage la pression sur certains sites en transférant les commandes dans d’autres usines, en France et à l’étranger. Sur le plan des formats, des papiers et des impressions ensuite, il adapte ses produits, avec l’accord de ses clients, pour réduire la complexité et augmenter les cadences. Enfin, cette agilité s’exprime aussi dans l’organisation du travail, avec le transfert de postes informatiques à domicile pour le personnel administratif confiné.

De nombreux exemples d’entraide, de solidarité et de réciprocité de la part des employés et des clients sont à souligner : acceptation d’évolution de produits, dons de cartons, etc. Ainsi, plusieurs salariés ont fait preuve d’adaptabilité, en acceptant de travailler en dehors de leurs fonctions et périmètres habituels. « J’ai souhaité donner un coup de main aux opérateurs, montrer qu’on était tous dans le même bateau et que c’était en se serrant les coudes que nous en sortirions plus forts. Ce fut une expérience humaine très enrichissante », observe un commercial, en mission en équipe de nuit.

DS Smith Packaging possède 30 sites de production et 4 000 salariés en France. Selon le groupe, 90% de ses usines fonctionnent « correctement » malgré la crise.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Recyclage : l’ardente obligation du tri…

Profession

Recyclage : l’ardente obligation du tri…

Les tensions persistantes sur l’approvisionnement de certains matériaux recyclés pénalisent l’économie circulaire alors que le barème de Citeo progresse de 9% en 2021. - Pas d’économie[…]

Unilever collabore avec Neste et Recycling Technologies

Economie circulaire

Unilever collabore avec Neste et Recycling Technologies

L’emballage léger en bois reconnu recyclable

Economie circulaire

L’emballage léger en bois reconnu recyclable

En route pour l’Oscar de l’emballage

Profession

En route pour l’Oscar de l’emballage

Plus d'articles