Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

DHL teint de vert la livraison de colis

Tiziano Polito
DHL teint de vert la livraison de colis

Rouen (Seine-Maritime) a été l'une des premières villes équipées par triporteur.

© FLOHIC Romain

Le transporteur veut limiter ses émissions de carbone à l’approche des fêtes de Noël. -

Quelque 4 millions de colis livrés pendant le seul mois de décembre, soit 35% de plus que le reste de l’année et 12% de mieux qu'en 2017 : à l’approche des fêtes de Noël, DHL Express s’apprête, encore une fois, à faire face à un surcroît d’activité. En cause, la période mais aussi, et surtout, l’explosion des ventes en ligne.  « L’expérience nous apprend que les 17 et 18 décembre sont les deux jours les plus critiques de l’année. Nous pouvons expédier jusqu’à 260 000 colis par jour sur cette période de pic », explique Philippe Prétat, Pdg de DHL Express France, avant de préciser : « Le modèle a changé, en 2010, les achats sur Internet, représentaient 2% des colis ; en 2017, ils constituent le tiers des volumes. Et nous estimons qu’en 2020, un colis sur deux sera imputable à l’e-commerce ». Même si la période ne s’y prête pas, et bien que le marché soit tendu du fait de la hausse du prix des carburants et de la pénurie de chauffeurs, l’entreprise de transport veut réduire son empreinte carbone. Après avoir obtenu la certification ISO 50001 pour sa gestion efficace de l’énergie, DHL Express a annoncé vouloir renforcer le dispositif en place afin de réduire de moitié ses émissions de CO2 d’ici à 2025, par rapport aux quantités émises en 2007, puis de les éliminer complètement à l’échéance 2050. Pour ce faire, le transporteur joue sur plusieurs tableaux : le développement des solutions 100% propres, comme les livraisons par triporteur pour la logistique du dernier kilomètre, les camionnettes à motorisation électrique et la formation[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Fin de partie pour Rethink Robotics

Défaillance

Fin de partie pour Rethink Robotics

L’inventeur des robots collaboratifs Baxter et Sawyer a mis la clé sous la porte. - Spécialisé dans les robots collaboratifs, l’américain Rethink Robotics a mis fin à ses activités en octobre[…]

11/12/2018 | Robots
CBA se repositionne autour du sens et de l'utilité

CBA se repositionne autour du sens et de l'utilité

L'ONU renforce sa lutte contre le plastique

L'ONU renforce sa lutte contre le plastique

Vincent Boggio dirige Distriplast

Carnet

Vincent Boggio dirige Distriplast

Plus d'articles