Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Des tests de compostabilité aux portes de Lyon

Tiziano Polito
Des tests de compostabilité aux portes de Lyon

Wessling France a créé le GreenLab à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) pour réaliser des tests servant aux certifications OK Compost et OK Home Compost. -

Les matériaux compostables et biodégradables se développent dans l’emballage poussés par des entreprises désireuses de mettre sur le marché des produits plus compatibles avec l’environnement. Encore faut-il prouver, afin de pouvoir exhiber les labels correspondants, que ces substrats, en plastique ou en papier, sont effectivement compostables à domicile ou par voie industrielle en leur faisant subir des tests normés. Or, les laboratoires effectuant ce type de mission ne sont pas légion en France. Quant à l’organisme certificateur, TÜV Austria, après avoir repris les activités du belge AIB Vinçotte, il est quasi le seul sur le marché en Europe à délivrer les labels OK Compost et OK Home Compost. La donne pourrait changer avec l’arrivée de nouveaux entrants. L’allemand Wessling, dont l’activité est centrée sur l’analyse environnementale, la conformité réglementaire, les tests de migration sur les produits agroalimentaires et cosmétiques, annonce la création du Wessling GreenLab à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), ville dans laquelle il est présent avec une filiale depuis 2008.

Parois étanches

Doté d’une surface de 70 m², ce laboratoire sera dédié à la réalisation de tests sur la compostabilité et la biodégradabilité de produits. En clair, après avoir été réceptionnés, les échantillons de matériaux – emballages alimentaires en papier avec ou sans fenêtre en plastique ou paraffiné –  seront soumis à des tests pour déterminer s’ils sont ou non compostables ou dégradables dans un milieu naturel comme l’eau ou le sol, et ce sans nuire à l’environnement. Constitué d’une partie de 30 m², consacrée aux manipulations, et d’une salle d’analyse de 40 m² plongée dans le noir où sont placés les échantillons, le local est doté de parois étanches rendant possible le maintien de la température intérieure à 25°C afin de respecter les conditions imposées par les normes. Une étuve à 58°C permet quant à elle de vérifier la compostabilité industrielle, prévue par la norme EN13432. Cinq personnes travaillent au Wessling GreenLab parmi lesquelles deux ingénieurs et deux techniciens. Parmi les échantillons testés se trouvent majoritairement des emballages en papier, mais Wessling France projette d’étendre les essais à d’autres produits tels que les couverts, les sachets, les films de paillage, les sacs mortuaires et les matériaux plastique biosourcés ou non.

Tests de migration

Le développement de ce nouveau laboratoire en France a été favorisé et accéléré par la coopération avec le groupe Gault & Frémont, transformateur français d'emballage en papier, en carton et de solutions de cuisson. Partenaire de Wessling depuis 2013, qui effectuait pour lui des tests de migration, le groupe constitué des sociétés Montgolfier, Intersac et Emballages du Dauphiné cherchait à faire analyser et tester ses produits d’emballage dans l’Hexagone. Gascogne et Écofeutre font également partie des clients de l’entreprise. « Nous sommes parmi les premiers laboratoires en France à réaliser ces tests sur la compostabilité et la biodégradabilité », assure Sagessa Raesch, responsable communication pour la France. Wessling indique être en pourparlers avec TÜV Austria afin de devenir un laboratoire référencé auprès de cet organisme dans le but d'accompagner ses clients vers certifications OK Compost et OK Home Compost. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

Profession

Arnaud Gossement en mission sur le « greenwashing »

L’avocat est chargé par Barbara Pompili d’évaluer les mécanismes d’engagements volontaires des entreprises. - Avocat spécialisé dans l'environnement, Arnaud Gossement est chargé par[…]

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Social

Pâte à papier : 7 millions pour Tarascon

Citeo calme les ardeurs du bois

Economie circulaire

Citeo calme les ardeurs du bois

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Investissements

Futerro démarre son usine de PLA en Chine

Plus d'articles