Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Des sachets en PE recyclés en boucle fermée

Arnaud Jadoul
Des sachets en PE recyclés en boucle fermée

Dow, HP, Reifenhäuser, Cadel Deinking et Karlville ont développé un concept de recyclage mécanique « poche à poche ». -

Le recyclage des emballages en plastique souples est l’un des enjeux de l’économie circulaire. Cinq industriels, Dow, HP, Reifenhäuser, Cadel Deinking et Karlville, ont relevé le challenge et développé une approche de boucle fermée pour des sachets barrière imprimés en polyéthylène (PE). Dow, à travers sa division Packaging and Specialty Plastics (PSP), est l’un des principaux fabricants de résines de PE, de polymères fonctionnels et d’adhésifs. HP est un spécialiste de l’impression. Reifenhäuser fournit des machines pour la production de films soufflés et coulés et d’intissés. Fort de son savoir-faire dans la décontamination, Cadel Deinking développe des technologies de recyclage des plastiques. Enfin, Karlville est un constructeur de machines pour les manchons rétractables, les emballages souples et les adhésifs multipacks.

R-Cycle

Dans une première phase, l’équipe de projet a désencré puis recyclé des sachets alimentaires de type Doypack. Les granules obtenus ont servi à la création d’une poche en PE orienté (MDO-PE) contenant des tablettes pour lave-vaisselle contenant 30% de matière recyclée, à son tour recyclable. Dow a mis au point les résines, avec jusqu’à 5% de copolymère éthylène alcool vinylique (EVOH), ainsi qu’un adhésif sans solvant pour permettre la lamination du film MDO-PE sur le film PE contenant la matière recyclée en provenance des premiers sachets. Reifenhäuser a adapté une ligne de coextrusion de film soufflé EVO de neuf couches pour produire ces films. HP a imprimé à l’envers, en numérique, le film MDO-PE destiné aux sachets de tablettes. Cadel Deinking a pris en charge le désencrage et Karlville a mis à disposition une ensacheuse. Dans une deuxième phase, les cinq acteurs vont, dans le cadre de l’initiative R-Cycle – complémentaire du projet HolyGrail 2.0 – travailler sur un passeport numérique qui permettra d’enregistrer les propriétés de l’emballage utiles au recyclage et de rendre ces sachets identifiables pour un traitement optimal.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Concours

Trois Françaises remportent le concours de design Pida

Le projet Respice a été récompensé lors de la finale du concours de design organisé par BillerudKorsnäs. Les trois étudiantes de l’IUT de Reims à l'origine du concept[…]

25/10/2021 | DesignCarton plat
Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

Technologie

Cognex lit les codes-barres des palettes plus facilement

 Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Profession

Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Profession

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Plus d'articles