Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Des précisions sur l'emballage

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

,
Des précisions sur l'emballage

Les sachets de thé ne sont pas des emballages.

Un arrêté complète la définition du code de l'environnement par rapport aux exigences applicables en matière de conception et de fabrication. -

Un arrêté publié le 23 février précise la notion d’« emballage » par rapport aux exigences applicables en matière de conception et de fabrication et fournit des exemples d’application des critères. D’après l'article R. 543-43 du code de l'environnement, on entend par « emballage » « tout objet, quelle que soit la nature des matériaux dont il est constitué, destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre leur manutention et leur acheminement du producteur au consommateur ou à l'utilisateur, et à assurer leur présentation. Tous les articles "à jeter" utilisés aux mêmes fins doivent être considérés comme des emballages ».

 

Trois critères. En outre, cet article prévoit que la définition repose sur trois critères. Le nouvel arrêté donne des exemples illustrant l'application de ces critères. Au titre du premier critère, qui concerne les articles ayant d'autres fonctions que l'emballage, sont considérés comme des emballages les boîtes pour friandises et les films recouvrant les boîtiers de disques compacts. En revanche, n'en constituent pas les pots à fleurs destinés à accompagner la plante pendant toute sa vie, les boîtes à outils, les sachets de thé, les enveloppes de cire autour des fromages ou encore les peaux de saucisse. En application du deuxième critère, qui porte sur les articles conçus pour être remplis au point de vente, sont considérés comme des emballages les sacs en papier ou en plastique, les assiettes et tasses à usage unique, les films alimentaires, les sachets à sandwiches et les feuilles d'aluminium. En sont exclus les agitateurs et les couverts jetables. Enfin, conformément au troisième critère, relatif aux éléments auxiliaires à l'emballage, les étiquettes accrochées directement ou fixées à un produit constituent un emballage. Par contre, constituent uniquement des parties d'emballage les brosses à mascara qui font partie intégrante du couvercle des récipients, les étiquettes adhésives fixées à un autre article d'emballage, les agrafes, les manchons en plastique, et le dispositif destiné à mesurer le dosage qui fait partie intégrante du couvercle pour les détergents.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Economie circulaire

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi Climat et résilience. Les articles 11, 11 bis et 12 concernent plus particulièrement les emballages avec des échéances en 2025 ou en 2030. - Le[…]

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

Exclusif

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Profession

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Progroup bat un record dans l’ondulé

Carnet

Progroup bat un record dans l’ondulé

Plus d'articles