Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Consignes de tri : peut mieux faire…

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Consignes de tri : peut mieux faire…

© AJ

Une étude OpinionWay pour Alkemics pointe les difficultés des Français à décoder les pictogrammes présents sur les emballages afin de sélectionner la bonne poubelle. - 

70% des Français ne trouvent ou ne comprennent pas la consigne de tri apposée sur les emballages et sur les 16 logos existants, seuls 2 sont correctement interprétés : les résultats de la dernière étude OpinionWay pour Alkemics « Les Français et la réduction des emballages » sont sans appel. Alors que la conscience environnementale semble avoir désormais gagné une majorité de nos concitoyens ce qui implique aussi une plus grande mobilisation dans le tri des emballages à des fins de recyclage, cette étude réalisée par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon représentatif de la population française, démontre que la tâche n’est pas si aisée que ça. Ainsi, 57% des personnes interrogées ont du mal à trouver sur les emballages l’information concernant la façon de les trier ou de les jeter et donc, par ricochet, la poubelle adéquate. 29% déclarent, en revanche, trouver cette information facilement et comprendre la consigne de tri.

Des logos mal compris 

Deuxième constat : les logos et autres pictogrammes présents sur les emballages ne délivrent pas, en majorité, un message clair et univoque. Parmi les seize logos testés, seuls deux semblent bien remplir leur rôle : Tidyman, avec 55% des personnes interrogées qui pensent savoir à quoi il correspond, et la poubelle barrée (54%). Cinq sont bien identifiés mais encore mal compris : les consignes info-tri, le point vert, le cercle de Möbius, le logo NF Environnement et le logo EU Ecolabel. Six logos sont encore mal identifiés et donc mal compris : Triman, Tetra Pak, Acier recyclable, Verre recyclable, cercle de Möbius avec pourcentage, PEFC/FSC. Enfin, trois logos sont très mal identifiés par 75% des personnes interrogées : les triangles avec un numéro, le logo biodégradable et compostable. Résultat : le consommateur se pose des questions pour savoir si l’emballage est recyclable et donc s’il peut être collecté dans le bac de tri, sachant que ces consignes sont différentes selon les territoires. 

Le Point Vert en question

Sur les seize logos qui leur sont présentés, la recyclabilité de sept d’entre eux est mal identifiée par les Français. De surcroît, lorsqu’ils ne connaissent pas la signification d’un logo, ils en déduisent, parfois à tort, que l’emballage qu’ils souhaitent jeter est recyclable. C’est notamment le cas pour le Point Vert. Très commun, ce logo n’indique absolument pas que l’emballage est recyclable, comme le pensent 72% des interrogés, mais plutôt que l’entreprise adhère à un système de contribution au recyclage des déchets. L’étude révèle aussi un comportement différent en fonction des produits à jeter. Ainsi, plus de huit Français sur dix savent dans quel bac mettre leur bouteille d’alcool, de lait, d’eau ou de soda. En revanche, seuls 56% d’entre eux savent comment valoriser les emballages de nourriture pour bébés. Ils sont à peine plus nombreux à savoir vers quel bacs adresser les conditionnements de plats préparés (56%), de viandes (65%) et de charcuteries (66%). Enfin, l’étude démontre que le caractère « vertueux » d’un emballage coïncide pour 57% d’entre eux, par son aptitude à être recyclé. Suivent, dans l’ordre, sa biodégradabilité (41%) et le fait qu'il puisse être réutilisé (34%). 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Social

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Sous étroite surveillance de l’État, l'usine, menacée de liquidation tout en faisant face à un procès, risque une amende pouvant aller de 50 000 à 500 000 euros. - Après un premier[…]

15/01/2021 | PapierJustice
Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Acquisitions

Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Social

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Profession

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Plus d'articles