Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Profession

Consigne : Tomra plaide pour le pragmatisme

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Consigne : Tomra plaide pour le pragmatisme

© Tomra

Pour le leader mondial des automates de déconsignation, ces machines sont compatibles avec la responsabilité élargie du producteur (REP) alors que circule un rapport confidentiel du « Collectif boissons ». -

Des chiffres et des faits ! Dans la cacophonie ambiante qui caractérise le sujet de la consigne pour recyclage ou réutilisation, sans oublier la gratification, Alexandra Lange plaide pour le pragmatisme. « Aucun pays ne peut atteindre un taux de collecte des bouteilles de 90% sans la consigne », explique celle qui est devenue responsable des affaires publiques de Tomra pour l'Europe de l'Ouest en janvier 2019. « Il serait dommage que la France se prive d’un outil performant et éprouvé au nom d’un refus dogmatique ». Leader mondial des automates de déconsignation ou « reverse vending machines » (RVM), avec 82 000 unités installées et 40 milliards d’emballages traités, Tomra revendique depuis 1972 une solide expérience dans le domaine pour asseoir ses analyses. L’entreprise renvoie volontiers à l’étude Reloop de 2016 dans laquelle CM Consulting analyse 38 systèmes dans le monde. En déployant la consigne en 2016, la Lituanie a atteint un taux de collecte des bouteilles de 92% en 2018 contre 34% deux ans auparavant tandis que l’Écosse s'est lancée à son tour.

Sup

Alexandra Lange se montre en revanche plus pressante sur le calendrier, car la directive européenne relative aux plastiques à usage unique (Sup) fixe des échéances très serrées : une collecte de 90 % des bouteilles en plastique d’ici à 2029 contre de 58% actuellement et un taux d’incorporation de matière recyclée de 30 % d’ici à 2030. Le temps est donc compté… « Il faut rapidement réaliser des études d’impact afin de définir la meilleure solution. L’extension du tri à la source à tous les emballages fait de la France un cas particulier en Europe. La consigne est un outil complémentaire du bac jaune. Il n’y a aucune raison d’opposer la responsabilité élargie du producteur (REP) et la consigne et de mettre en danger les investissements réalisés par les collectivités[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le CNE planche sur l’écoconception

Profession

Le CNE planche sur l’écoconception

Un guide méthodologique fait le point sur une dimension majeure de l’économie circulaire.   Alors que les emballages et les plastiques sont au cœur de l’actualité, le Conseil national de[…]

18/07/2019 | Réglementation
L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Profession

L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Le Conseil d’État approuve la Lec

Le Conseil d’État approuve la Lec

Élisabeth Borne à l'Écologie

Carnet

Élisabeth Borne à l'Écologie

Plus d'articles