Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Profession

Consigne : Federec sort le bazooka

Consigne : Federec sort le bazooka

Jean-Luc Petithuguenin (Paprec) et Jean-Philippe Carpentier (Federec) ont pris la parole le 24 juin.

Les entreprises du recyclage dénoncent le projet du gouvernement et préconisent une nouvelle simplification du geste de tri en quatre flux. -

 

« Si la consigne a un intérêt écologique, c’est que je suis un âne » : c’est un Jean-Luc Petithuguenin des très grands jours qui a pris la parole lors de la conférence de presse organisée par la Fédération des entreprises du recyclage  (Federec) le lundi 24 juin. Vice-président de Federec, le patron de Paprec a fort peu apprécié d’écouter Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, expliquer à Jean-Jacques Bourdin, le 13 juin sur RMC, que le principe de la consigne pour recyclage était en réalité déjà arrêté alors que doit s’ouvrir une phase de concertation. L’intitulé de l’invitation était d’ailleurs limpide : « Consignes et bouteilles plastiques : le gouvernement fait fausse route ! ». L’organisation professionnelle a donc pris la plume pour adresser une tribune très argumentée au Premier ministre Edouard Philippe et dénoncer avec vigueur la stratégie mise en œuvre ; publiée le 23 juin sur le site internet du Journal du dimanche (JDD), cette prise de position doit également parvenir aux parlementaires. Federec et le Cercle national du recyclage (CNR) s'étaient déjà positionnés contre le 23 mai.

Buzz

L’objectif est très simple : que « le buzz » fasse réfléchir députés et sénateurs lors de la discussion de la loi sur l’économie circulaire (Lec) au mois de septembre. L’article 12 est ainsi formulé : « Afin d’atteindre les objectifs de collecte fixés par la loi ou le droit de l’Union Européenne, il peut être fait obligation aux producteurs ou à leur éco-organisme de mettre en œuvre sur le territoire un dispositif de consigne pour recyclage, réutilisation ou réemploi des produits consommés ou utilisés par les ménages. » Alors que le projet doit être présenté en conseil des ministres sans doute la semaine prochaine, Brune Poirson a installé dès le 19 juin à Strasbourg (Bas-Rhin) le comité de pilotage « chargé de la mise en œuvre de la consigne sur les emballages en France ». Jean-Philippe Carpentier fait part de sa stupéfaction : « nous devions avoir une concertation sur les moyens de développer le tri et la collecte, pas sur les modalités de déploiement de la consigne. » Selon le président de Federec, « la consigne n’a jamais fait partie des solutions abordées » lors de la construction de la feuille de route pour l’économie circulaire[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Du renfort pour éliminer les déchets plastique

Du renfort pour éliminer les déchets plastique

Douze entreprises viennent de rejoindre l’Alliance to End Plastic Waste. - Lancée en janvier 2019 et composée de 27 membres fondateurs issus de la chaîne de valeur des plastiques et des biens de consommation[…]

Le CNE planche sur l’écoconception

Profession

Le CNE planche sur l’écoconception

L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Profession

L’Assemblée nationale se penche sur les plastiques

Le Conseil d’État approuve la Lec

Le Conseil d’État approuve la Lec

Plus d'articles