Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Consigne ? 30-A, le Sénat au service

Henri Saporta
Consigne ? 30-A, le Sénat au service

Fondateur de Paprec, Jean-Luc Petithuguenin est vice-président de Federec.

© D.R.

Jean-Luc Petithuguenin déploie ses arguments en faveur de l’extension des consignes de tri. -

Avant l’été comme après, la consigne pour recyclage des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) voire des canettes en aluminium, Jean-Luc Petithuguenin n’en veut toujours pas ! Le patron de Paprec a choisi un tout nouveau centre - Trivalo 69 installé à Chassieu (Rhône) et adapté à l’extension des consignes de tri - pour développer son point de vue. Avec son franc-parler coutumier ! Les oreilles de Brune Poirson ont dû encore une fois siffler. D’autant que Jean-Luc Petithuguenin affirme que le cabinet de la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire l’a appelé la veille de la conférence de presse du mardi 3 septembre pour s’inquiéter de la teneur du message livré aux journalistes. Le patron de Paprec reste résolument sur ses positions : la consigne est une bêtise - euphémisme ! - économique, écologique et sociale.

Pots de yaourt

Économique car le déploiement du dispositif se chiffre en milliards d’euros pour passer, en ce qui concerne les seules bouteilles en PET, de 57 à 90% de taux de collecte après 25 ans de responsabilité élargie des producteurs (REP). Écologique car ce nouveau canal va générer de nouveaux flux de camions et mettre en péril l’équilibre des centres de tri. Si les centaines d’euros que rapporte une tonne de PET échappent aux collectivités locales, comment financer les plastiques difficiles à recycler comme les pots de yaourt ou les films ? Issu d’un investissement de 27 millions d’euros, le centre de tri de Chassieu doit ainsi traiter 60 000 tonnes d’emballages ménagers par an pour produire treize flux comme différentes sortes de papiers et cartons, les emballages légers en métal comme les capsules de café en aluminium,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« Cette crise a des effets anxiogènes calamiteux », regrette-t-on chez Smurfit Kappa

Exclusif

« Cette crise a des effets anxiogènes calamiteux », regrette-t-on chez Smurfit Kappa

En première ligne depuis le début de l’épidémie de Covid-19, Smurfit Kappa s’efforce de maintenir son outil de production à pleine capacité afin de répondre à la demande[…]

Mayr-Melnhof poursuit sa progression

Résultats

Mayr-Melnhof poursuit sa progression

À travers un site Internet dédié, le CFA veut sensibiliser au recyclage des aérosols

Profession

À travers un site Internet dédié, le CFA veut sensibiliser au recyclage des aérosols

La filière vrac complète ses préconisations d’hygiène

Sécurité sanitaire

La filière vrac complète ses préconisations d’hygiène

Plus d'articles