Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

CGL Pack fait sa mue et se lance dans l'injection à Seynod

AJ

CGL Pack fait sa mue. La filiale de PSB Industries, spécialisée jusqu'à présent dans les emballages thermoformés, se lance dans l'injection. L'entreprise établie à d'Annecy (Haute-Savoie), qui réalise près de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires avec 400 salariés, s'est dotée d'une presse Netstal, d'une force de 240 tonnes, pour la fabrication de pièces à parois minces. Mise en place avec l'aide des équipes de Texen, la filiale de PSB dédiée aux emballages pour la cosmétique, et opérationnelle depuis le début du mois, cette machine va « nous permettre d'élargir la gamme de nos réponses techniques dans l'emballage sur mesure », indique Romain Lecot, le directeur général de CGL Pack. Ce virage s'est effectué dans le cadre du transfert, en juillet dernier, de l'usine Acti à Seynod, au sud de l'agglomération annécienne. L'ancien site, à proximité d'une zone résidentielle, était devenu trop exigu et ne répondait pas aux standards d'hygiène, pour l'agroalimentaire notamment. Le nouveau bâtiment de 3 200 mètres carrés dispose ainsi d'une capacité de stockage de 1 600 palettes. « Seynod s'imposait pour accueillir l'injection car les activités historiques d'Acti, comme l'assemblage de sous-ensembles anti-vibratoires pour skis et de lampes frontales, les inserts moulés pour l'automobile ou le conditionnement à façon, confèrent à ce site un savoir-faire technique étendu », confie Romain Lecot. Coût de l'opération : près de 1,5 million d'euros. En outre, grâce à cet outil, « nous pourrons finaliser plus rapidement nos actions qualité, Iso et 5S », commente-t-il. Le troisième volet de cette évolution, mais le premier chronologiquement, porte sur l'harmonisation des noms des différents sites « afin de présenter à nos partenaires une image cohérente ». Les deux usines affectées aux grandes séries, CGL Thermoformage (qui abrite le siège du groupe), à Metz-Tessy (Haute-Savoie), et les Plastiques de l'Arvor, ont ainsi fait place à CGL Pack Annecy et CGL Pack Lorient, tandis que Acti et Maletras à Rouen (Seine-Maritime), et Inpack à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ont fait l'objet de changements similaires. Mais l'entreprise ne compte pas s'arrêter là : l'acquisition d'un robot pour le placement d'étiquettes dans le moule (IML) est d'ores et déjà envisagée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Profession

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

L’organisation professionnelle indique soutenir les projets de VPK et Norske Skog et surveille le dossier Chapelle Darblay. - Dans un communiqué en date du 17 juin, la Fédération nationale des activités de la[…]

18/06/2021 | PapierCarton ondulé
« C’est en période de crise qu’il faut investir », estime Jean-Louis Louvel, fondateur de PGS

Entretien

« C’est en période de crise qu’il faut investir », estime Jean-Louis Louvel, fondateur de PGS

Le banderolage passe au papier

Economie circulaire

Le banderolage passe au papier

De l’emballage sur VivaTech

Innovation

De l’emballage sur VivaTech

Plus d'articles