Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

CCL Industries en léger retrait

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
CCL Industries en léger retrait

Le groupe canadien affiche un chiffre d’affaires de 5,2 milliards de dollars canadiens en 2020, en recul de 1,5% sur l’année précédente. -  

Spécialisé dans les étiquettes et les manchons et, dans une moindre mesure, dans l’emballage métallique, CCL Industries n’aura pas trop souffert de la pandémie. Le groupe canadien boucle, en effet, l’exercice 2020 avec un chiffre d’affaires de 5,2 milliards de dollars canadiens, en légère baisse (–1,5%), tandis que son résultat net augmente à 529,7 millions de dollars, soit 11% de plus que sur la période précédente. Plusieurs facteurs expliquent cette résistance. Il y a tout d’abord la forte internationalisation du groupe qui a permis d'amortir les pertes subies sur certaines zones géographiques par les bons résultats enregistrés dans d’autres régions. De même, la présence sur plusieurs marchés finals – des boissons à l’alimentaire en passant par l’industrie et la santé – a joué un rôle d’amortisseur. Ainsi, les bonnes performances des marchés des soins à domicile et personnels aux États-Unis, en Europe et en Amérique latine ont compensé les dévaluations monétaires, la faiblesse de la demande dans les pays de l’Asie et les modestes performances de l’activité aérosols en Amérique du Nord.

Étiquettes antivol 

Les coentreprises spécialisées dans l’étiquette en Russie et au Moyen-Orient ont généré des bénéfices records. La division Checkpoint, qui produits des étiquettes antivol dans le domaine du textile, en particulier pour les vêtements, recule en revanche de 15%. Mais la baisse aurait pu être bien plus sérieuse si cette division n’avait pas bénéficié des bons résultats liés aux activités à forte marge comme la radio-identification (RFID). Notons une chute de même ampleur du côté de la division Avery, spécialisée dans les badges, et dont l’activité a été fortement pénalisée par l’absence d'événements sportifs et musicaux, de conventions et de conférences. Innovia, qui fabrique des films pour l’emballage et l’étiquette, enregistre par contre une croissance de 5,4%. Enfin, dans le domaine de l’étiquette, qui représente et de loin, la plus grosse partie des recettes du groupe canadien, soit 3,5 milliards de dollars, ce sont surtout les activités dans la sécurité et le médical qui tirent leur épingle du jeu, grâce à la crise sanitaire qui a renforcé la demande pour ce type d’articles. Les étiquettes pour l’alimentaire et les boissons ont bien résisté. Au total, ce segment progresse de 1,7%.

Basé à Toronto (Canada), CCL Industries emploie 21000 salariés. Le groupe dispose de 168 usines dans 40 pays et intervient sur presque tous les marchés de l’étiquette et des films adhésifs – alimentaire, boissons, cosmétiques, santé, industrie – avec une activité qui va de l’extrusion des films à leur façonnage en passant par l’impression.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bobst améliore le pliage-collage des étuis

Technologie

Bobst améliore le pliage-collage des étuis

Dernière-née dans la gamme Masterfold, la 75/110 fait la part belle à la rapidité et à la précision. - Leader incontesté sur le marché du pliage-collage des étuis en carton compact,[…]

21/04/2021 | Carton platImpression
Le polystyrène recyclé selon le procédé de Recycling Technologies

Economie circulaire

Le polystyrène recyclé selon le procédé de Recycling Technologies

Un projet de recyclage chimique en Suède

Economie circulaire

Un projet de recyclage chimique en Suède

LyondellBasell lance la gamme Circulen

Economie circulaire

LyondellBasell lance la gamme Circulen

Plus d'articles