Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Carbios lève 114 millions d’euros

Carbios lève 114 millions d’euros

La société de chimie verte, qui compte désormais L’Occitane parmi ses actionnaires, va pouvoir enfin financer la construction de son usine de recyclage de PET. - 

 

« On n’est jamais si bien servi que par soi-même », dit l'adage… Après l’échec des négociations avec Equipolymers qui avait conduit ce dernier à se retirer du projet de construction d’une usine de recyclage de polyéthylène téréphtalate (PET), puis l’annonce de nouvelles discussions avec « un producteur majeur de PET  » pour y parvenir, Carbios boucle un très intéressant tour de table de 114 millions d’euros sur le marché qui pourrait, enfin, éliminer toute incertitude sur ce chantier stratégique. Pour mémoire, l’entreprise de chimie verte est à l’origine d’un procédé de recyclage par voie enzymatique permettant de transformer les déchets en PET que sont les bouteilles et les barquettes usagées dans une nouvelle résine présentant les mêmes caractéristiques que le PET vierge. Le procédé, qui a plusieurs fois été primé et a fait la une de la prestigieuse revue scientifique Nature, doit maintenant prouver sa validité à l’échelle industrielle, ce qui ne peut avoir lieu qu’en construisant une usine de toutes pièces. L’investissement est estimé à 100 millions d’euros par le même Carbios pour une unité de 40 000 tonnes.

Un nouvel actionnaire

Grâce à cette levée de fonds, la société basée à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a indiqué qu’elle va financer elle-même cette usine, à hauteur de 65% du montant collecté, soit un peu plus de 65 millions d’euros, le complément provenant, le moment venu, d’autres sources de financement. Cette levée de capitaux, qui a conduit à l’émission de 3 millions de nouvelles actions, marque aussi l’entrée dans le capital de Carbios du fabricant de cosmétiques L’Occitane. Ce dernier, après avoir souscrit 10 millions d’euros dans le cadre de l’opération, détient désormais 2,36% des parts de la société rejoignant ainsi L’Oréal, un autre gros utilisateur d'emballages, parmi les actionnaires.

À la suite de la transaction, Bold, le fonds de capital-investissement de L’Oréal, Michelin Ventures et Copernicus Wealth Management1 détiennent respectivement 5,91%, 4,36% et 5,90% des actions, le flottant s’élevant à 80,89% du capital. Le montant levé servira, outre la construction de l’usine de recyclage, à financer d’autres projets importants. Dans le détail, 5% du produit net de l’émission permettront de payer les dépenses liées au démonstrateur de Cataroux, situé à Clermont-Ferrand, sur l’ancien site de Michelin, actuellement en construction, quand 10% seront alloués aux activités de recherche et développement (R&D) et 15% à l'expérimentation de technologies de biodégradation de polymères autres que l'acide polylactique (PLA). 

Deuxième levée de fonds en Europe 

Cette augmentation de capital avec offre publique d’achat est la plus importante jamais réalisée sur le compartiment Growth d’Euronext Paris. Elle constitue aussi, sur l’année en cours, la deuxième levée la plus importante en biotechnologie en Europe et la première en chimie et dans les plastiques. Sur les 105 millions d’euros initialement visés, 114 millions d’euros ont été finalement souscrits alors que la demande s’élevait à près du double. 

Carbios développe des procédés de recyclage et de biodégradation des plastiques. L'entreprise de chimie verte est également présente dans le domaine des plastiques biosourcés via sa filiale Carbiolice.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pellenc ST fait le pari de la collaboration

Economie circulaire

Pellenc ST fait le pari de la collaboration

Le spécialiste des équipements de tri accompagne les marques dans l’écoconception de leurs emballages. - Spécialiste des équipements de tri des déchets et des emballages ménagers en[…]

Agilyx signe avec Technip Energies

Economie circulaire

Agilyx signe avec Technip Energies

La production et la demande de plastique vierge baissent en Europe

Profession

La production et la demande de plastique vierge baissent en Europe

Venez faire la révolution de l’emballage !

Profession

Venez faire la révolution de l’emballage !

Plus d'articles