Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Bientôt un référentiel pour certifier l’incorporation de plastiques recyclés

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Bientôt un référentiel pour certifier l’incorporation de plastiques recyclés

Polystyrène recyclé.

IPC et le LNE s’associent pour permettre aux industriels d’attester des volumes globaux utilisés à l’échelle d’une usine et des quantités spécifiques dans un produit. -

L’utilisation de matières premières recyclées (MPR) est l’un des piliers de l’économie circulaire des plastiques. D’ailleurs, le récent décret « 3R » rappelle qu’elle doit être favorisée pour soutenir le développement des filières de recyclage opérationnelles et l’accroissement de leurs débouchés, dans le cadre de l’objectif réaffirmé de tendre vers le recyclage de 100% des plastiques début 2025. Les plasturgistes français se sont engagés, pour leur part, à intégrer des quantités croissantes de MPR afin d’atteindre le seuil de 20% en 2025.

Outil de compétitivité

Mais cela suppose de pouvoir attester objectivement des volumes utilisés, que ce soit sur l’ensemble de la production ou sur des articles spécifiques. C’est pourquoi le centre technique industriel de la plasturgie et des composites (IPC) a voulu créer un outil  ad hoc. Il s’associe ainsi au Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) pour rédiger un référentiel de certification qui permettra de réaliser des évaluations indépendantes dans les usines au travers d’audits effectués par le LNE. L’initiative s’inscrit dans le cadre de PolyCert Europe, un système d’harmonisation paneuropéen de certification d’intégration de MPR, porté par le syndicat européen des transformateurs de plastique EuPC, et que la Belgique, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne ont déjà rejoint.

« Il est essentiel que la France se dote, elle aussi, d’une certification destinée à garantir l’intégration de MPR dans les produits en plastique, quelle que soit leur origine. Ceci permettra d’augmenter significativement la compétitivité des industriels de notre branche », commente Jean Martin, le délégué général de Polyvia, le syndicat des transformateurs de polymères. De son côté, Thomas Grenon, directeur général du LNE, considère que « la création de ce référentiel s’inscrit pleinement dans deux des missions majeures que nous confie le ministère de l’Economie et des Finances : le soutien à l’industrie et la préservation de l’environnement ». Et de rappeler l’expertise de son organisme dans la plasturgie : le LNE délivre notamment des certifications de tubes en polyéthylène pour la distribution de gaz ou d’eau potable ou de sacs pour la collecte de déchets ; il réalise également des essais sur les plastiques tels que la caractérisation physico-chimique, la qualification du comportement mécanique ou la perméabilité aux gaz.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pellenc ST fait le pari de la collaboration

Economie circulaire

Pellenc ST fait le pari de la collaboration

Le spécialiste des équipements de tri accompagne les marques dans l’écoconception de leurs emballages. - Spécialiste des équipements de tri des déchets et des emballages ménagers en[…]

Agilyx signe avec Technip Energies

Economie circulaire

Agilyx signe avec Technip Energies

La production et la demande de plastique vierge baissent en Europe

Profession

La production et la demande de plastique vierge baissent en Europe

Venez faire la révolution de l’emballage !

Profession

Venez faire la révolution de l’emballage !

Plus d'articles