Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

BASF lance à son tour un plastique biodégradable issu de l'agriculture

TP

C ompte-tenu de l'explosion des cours du pétrole et de la raréfaction même des ressources pétrolières, les plastiques biodégradables suscitent des convoitises certaines. En particulier les nouveaux matériaux issus de ressources agricoles renouvelables comme le maïs, la pomme de terre, l'eucalyptus ou la canne à sucre. Mais il n'est pas indifférent de voir aujourd'hui qui s'y intéresse. En effet, après l'américain Cargill, l'italien Novamont, le britannique Innovia Films ou encore l'australien Plantic pour ne citer qu'eux, c'est au tour de BASF, l'un des plus grand chimistes mondiaux, de s'intéresser au sujet. Le groupe allemand, qui réalise un chiffre d'affaires de 37,5 milliards d'euros et emploie 82 000 salariés, annonce la commercialisation d'Ecovio, son premier plastique biodégradable issu de ressources renouvelables. Le lancement sera effectué au printemps 2006 sur le marché européen, puis dans le reste du monde dans le courant de l'année. A la différence de certains produits concurrents, l'Ecovio n'est pas fabriqué entièrement à partir de ressources agricoles. Il se revendique, en revanche, comme étant totalement biodégradable. Le produit développé par BASF se compose en effet de 45% d'acide polylactique (PLA), une résine issue du maïs, et d'Ecoflex, un plastique biodégradable issu de la pétrochimie développé par BASF il y a quelques années. Multiples, les applications concernent avant tout le secteur de l'emballage. L'Ecovio peut être utilisé dans la fabrication de films pour réaliser des sacs bretelles, et avec quelques additifs, dans la réalisation de coques de téléphones portables ou de pots thermoformés. C'est d'ailleurs en jouant sur la composition de la formule, et notamment sur la répartition entre PLA et Ecoflex, que BASF compte élargir le spectre des applications. Le chimiste allemand se montre d'ailleurs très confiant. « Le marché mondial des plastiques biodégradables est encore de taille modeste mais il connaît une croissance rapide », explique Fred Baumgartner, directeur général de la division polymères styréniques. L'entreprise estime une croissance annuelle supérieure à 20% pour les cinq prochaines années.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

La cérémonie est programmée le 29 novembre. - Organisé par Infopro Digital, éditeur notamment d’Emballages Magazine, l’Oscar de l’emballage se prépare pour une édition[…]

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Economie circulaire

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Comexi investit dans ses showrooms

Investissements

Comexi investit dans ses showrooms

DS Smith phosphore sur les algues

DS Smith phosphore sur les algues

Plus d'articles