Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Avec la PME, Bosch parie sur la flexibilité

Tiziano Polito
Le constructeur allemand lance une ensacheuse de conception modulaire destinée aux petites et moyennes séries. Avec une priorité : faciliter les changements de format.

La PME n'est pas une ensacheuse verticale comme les autres. « Normal, explique Yvan Chevallier, responsable des ventes de Bosch pour la France, nos ingénieurs ont travaillé à partir de concepts totalement novateurs, avec l'obligation morale de faire table rase du passé ». Un exercice qui relève du challenge. Notamment lorsque l'on sait que l'entreprise allemande possède, via sa division Bosch Packaging Technology, une expérience de plus de 50 ans dans la machine de conditionnement et qu'elle a été, avec la marque Hesser, parmi les pionniers de l'ensachage du café.

Qu'à cela ne tienne. Isolée du reste du bureau d'études pendant plusieurs mois, l'équipe chargée du projet a rempli ses objectifs, et notamment le premier d'entre eux qui consistait à construire une machine réellement souple. « Nous n'avons pas oeuvré dans cette direction par hasard. La facilité et la rapidité dans les changements de format sont devenues une exigence prioritaire pour nos clients de l'agroalimentaire, même si la machine doit produire moins rapidement », note Yvan Chevallier. Effectivement, la PME ne brille pas par sa vitesse. Avec une cadence de 55 coups à la minute, elle est adaptée au conditionnement, en petites et moyennes séries, de produits solides, comme les pâtes, le riz, le thé, et de pulvérulents, comme le café, la farine ou le sucre.

Boîte à outils

En revanche, tout a été fait pour améliorer sa souplesse. Pour ce faire Bosch s'est inspiré du concept d'équipement modulaire. Son idée ? Offrir à l'utilisateur une panoplie de fonctions de conditionnement et de contrôle dont il se servira comme s'il ouvrait une boîte à outil. Pour parvenir à ses fins, le constructeur a bouleversé l'architecture de la machine en disposant un convoyeur en fer à cheval autour du châssis. Chacune de ses 26 stations est destinée à accueillir un module, à savoir un sous-élément capable d'effectuer une opération déterminée sur le sachet : la pose d'une étiquette ; l'application d'un morceau d'adhésif, d'un point de colle ou d'un clip pour la fermeture ; la réalisation d'un marquage ; le contrôle du poids, du niveau de remplissage ou la détection de corps étrangers pour s'assurer de la conformité du sachet. Enfin, pour satisfaire les besoins des torréfacteurs de café - à qui cette machine s'adresse en particulier -, le constructeur est allé jusqu'à développer des modules spécifiques pour l'application de valves de dégazage. La PME ressemble ainsi à une véritable machine en kit : chaque utilisateur personnalise son convoyeur en fonction de ses exigences.

De plus, tout est prévu pour qu'il puisse revenir aisément sur ses choix initiaux. « Il est fréquent que le marketing change d'avis en cours de route en décidant, par exemple, d'utiliser une étiquette autocollante au lieu d'un point de colle pour rabattre le haut du sachet. La PME a justement été développée pour faciliter autant que possible ces modifications », explique Yvan Chevallier. En l'occurrence, pour améliorer l'accessibilité de la machine, notamment l'accès au convoyeur où se trouvent les modules, le constructeur a choisi de déporter le porte-bobine qui est généralement situé à l'arrière en le séparant complètement du bâti principal. Pour autant, et afin de répondre encore une fois à une exigence du marché, la PME reste une machine résolument compacte. Sa surface au sol ne dépasse pas les 5,50 mètres carrés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

De l’emballage sur VivaTech

Innovation

De l’emballage sur VivaTech

La cinquième édition rassemble de nombreuses start-up engagées dans la transition écologique. - Comme un inventaire à la Prévert, une plongée dans le monde foisonnant des start-up présentes[…]

17/06/2021 |
Le recyclage chimique gagne l’ABS

Economie circulaire

Le recyclage chimique gagne l’ABS

Les sacs compostables biosourcés ont la cote

Economie circulaire

Les sacs compostables biosourcés ont la cote

VPK France imprime en Sun Chemical

Economie circulaire

VPK France imprime en Sun Chemical

Plus d'articles